Lyon

Immobilier

Interview Didier Caudard Breille (propriétaire de Bel Air Camp) : « Le bâtiment était régulièrement vérifié par des experts »

Entretien avec Didier Caudard Breille 

Propos recueillis par Audrey Henrion - 04 novembre 2019

Propriétaire (à titre personnel) du bâtiment Bel Air Camp, le promoteur immobilier Didier Caudard-Breille revient sur le management des risques au sein de Bel Air Camp.

Didier Caudard-Breille, fondateur et président du groupe lyonnais de promotion et d’aménagement en immobilier d'entreprise DCB International
Didier Caudard-Breille, fondateur et président du groupe lyonnais de promotion et d’aménagement en immobilier d'entreprise DCB International — Photo : Audrey Henrion / JDE

Vous sentez-vous responsable de l’incendie du 8 octobre dernier ?

Didier Caudard Breille : La police judiciaire et les assurances sont là pour déterminer les causes. Si, à un moment, l’enquête dit qu’il s’agit de notre responsabilité on l’assumera. Donc non, je ne me sens pas coupable de ce qu’il s’est passé. Je ne crois pas que l’on ait commis des fautes dans le management de cette entreprise. L’équipe de Bel Air a vraiment travaillé de façon professionnelle. Elle a organisé en 2019 quatre exercices incendie. Le dernier, en juillet, s’est déroulé en présence de pompiers qui avaient simulé la présence de fumée dans l’escalier central pour apprendre aux membres de la communauté à gérer la panique et le stress. Quant au bâtiment, il était régulièrement vérifié par des experts, il n’y avait pas à notre connaissance de problème électrique, tout était aux normes. C’est évidemment important de savoir d’où est parti l’incendie, mais le mal est fait. On vit les choses au jour le jour, faisant face à de multiples problèmes et nous ne sommes pas du tout dans la chasse aux sorcières. Il faut désormais que Bel Air Camp se préserve et se relève.

Quel est l’avenir de Bel Air ?
D. C. B. : Nous nous impliquons dans l’axe de reconstruction immobilière en accord avec la Ville de Villeurbanne. Ce qui est certain, c’est que l’on ne va pas repartir sur de la location de bâtiment ancien car nous avons tous vécu un traumatisme. Personne n’a envie d’accueillir des start-up dans un bâtiment ancien non rénové, ce serait au-dessus de nos forces.

Didier Caudard-Breille, fondateur et président du groupe lyonnais de promotion et d’aménagement en immobilier d'entreprise DCB International
Didier Caudard-Breille, fondateur et président du groupe lyonnais de promotion et d’aménagement en immobilier d'entreprise DCB International — Photo : Audrey Henrion / JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.