Loire

Industrie

Coreme se dote d'une nouvelle usine pour poursuivre sa croissance dans l'e-commerce

Par Gilles Cayuela, le 09 janvier 2020

Spécialiste stéphanois des literies, canapés, salons et convertibles, Coreme vient d'investir 2 millions d'euros dans un nouveau site de production à La Talaudière. Un investissement qui devrait permettre à la PME ligérienne de poursuivre sa croissance dans l'e-commerce.

Frédéric Grasset supervise la construction d'un canapé en bois de palette, l'une des niches que Coreme développe sur internet via le site Modulpop.fr
Frédéric Grasset supervise la construction d'un canapé en bois de palette, l'une des niches que Coreme développe sur internet via le site Modulpop.fr — Photo : Coreme

« En cinq ans, nous avons presque triplé notre chiffre d’affaires. Nos besoins en termes de surface de production et de stockage ont donc évolué et nos locaux commençaient à être sérieusement exigus », lance Frédéric Grasset, le dirigeant de Coreme (4 M€ de CA en 2019 ; 14 salariés).

Pour pallier cette problématique de surface, le spécialiste de la fabrication et de la vente de literies, canapés, salons et convertibles, a décidé de quitter ses deux bâtiments de Sorbiers pour s’installer sur les 3 600 m² de l’ancien site de Profimo à La Talaudière. « De mi-octobre à fin décembre, nous avons effectué des travaux pour transformer cette ancienne métallerie avec une partie production pour nos produits de confection et une partie stockage pour nos ventes sur internet. Nous avons ensuite déménagé la totalité de notre stock et machines, et réceptionné de nouvelles machines notamment des tables de coupe automatiques qui vont nous permettre de gagner beaucoup de temps en confection », expose Frédéric Grasset.

En investissant dans une nouvelle table de coupe automatique, Coreme espère gagner du temps en confection pour répondre à la demande croissante de ses clients sur le web.
En investissant dans une nouvelle table de coupe automatique, Coreme espère gagner du temps en confection pour répondre à la demande croissante de ses clients sur le web. - Photo : Coreme

L’e-commerce pour moteur

Au total, Coreme a investi 2 millions d’euros dans cette nouvelle usine. Un investissement qui va permettre à la PME ligérienne de doubler sa surface de production et de stockage, et de poursuivre ainsi son développement dans l’e-commerce. « Nous avons amorcé le virage du e-commerce en 2015. Aujourd’hui cela représente 70 % de notre chiffre d’affaires et plus de 200 colis par jour. Nous travaillons beaucoup sur Amazon, Cdiscount et sur nos trois sites internet », confie le dirigeant de Coreme.

Outre le site web marchand de l’enseigne, Frédéric Grasset a lancé en mars 2018 un site dédié aux canapés personnalisables et modulables fabriqués en bois de palettes (Modulpop.fr). Depuis juin, la PME ligérienne s’est engouffrée dans une nouvelle niche avec Mousseetcoussins.fr, un site dédié au coussinage sur-mesure pour l’intérieur et l’extérieur. « Le site est équipé d’un configurateur pour que le client puisse entièrement configurer son coussin du début à la fin avec quatre univers différents : le camping-car, le bateau, la terrasse et l’intérieur », précise Frédéric Grasset. Et d’ajouter : « Pour sécuriser notre avenir dans l’e-commerce, il ne faut pas que l’on puisse se faire choper le marché. D’où notre volonté d’aller toujours plus vers des produits de niche en confection plutôt que vers du négoce ».

Cap sur les 10 millions d’euros de CA

Avec son nouveau site de production et de stockage, Coreme s’est donné les moyens de poursuivre cette stratégie digitale mais aussi de regagner les parts de marchés perdues dans la vente en magasin. « On compte sur l’ouverture au printemps du centre commercial Steel pour redévelopper nos ventes aux particuliers au niveau de notre magasin stéphanois. Ces dernières années, elles ont eu tendance à baisser du fait du chantier de Steel et surtout des travaux de voirie sur la rue Émile Zola. Une chose est sûre, nous sommes désormais dimensionnés pour aller sans problème jusqu’à 10 millions d’euros de chiffre d’affaires », conclut Frédéric Grasset.

Frédéric Grasset supervise la construction d'un canapé en bois de palette, l'une des niches que Coreme développe sur internet via le site Modulpop.fr
Frédéric Grasset supervise la construction d'un canapé en bois de palette, l'une des niches que Coreme développe sur internet via le site Modulpop.fr — Photo : Coreme

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.