Loire

Industrie

CK Industries innove avec le racleur de lisier connecté

Par Gilles Cayuela, le 21 avril 2017

Breveté et commercialisé depuis décembre dernier, le système de raclage connecté développé par la PME de Marcoux pourrait bien propulser le métier d’éleveur dans l’ère du 2.0.

Eric Raynaud, PDG de CK industries, dans la Loire.
Eric Raynaud, PDG de CK industries, dans la Loire. — Photo : Gilles Cayuela - Le Journal des Entreprises

Qui a dit que l’élevage était un métier vieillissant où la technologie n’avait pas sa place ? Certainement pas Eric Raynaud, le P-dg de CK industries. Spécialisée dans le matériel tubulaire (barrières métalliques, cornadis, etc.) et les systèmes de raclage des lisiers pour l’élevage, la PME de Marcoux (45 salariés ; CA 2015 : 10,8 millions d’euros; RN 2015 : 623.500 euros) a mis au point un module GSM/R qui permet de programmer à distance les systèmes de raclage depuis son téléphone et de recevoir toutes les informations par sms. Breveté et commercialisé depuis décembre dernier, ce système de raclage connecté pourrait bien propulser le métier d’éleveur dans l’ère du 2.0. « Si une vache tombe dans les stabulations et bloque le système de raclage, l’éleveur est immédiatement prévenu par sms. Il peut ainsi arrêter le système à distance. C’est un vrai plus en termes de sécurité, mais c’est aussi un gain de temps pour les éleveurs qui n’ont plus à actionner le système manuellement et peuvent aussi le programmer », explique Eric Raynaud dont l’innovation brevetée a été récompensée au Sommet de l’élevage à Clermont-Ferrand.

Point d'entrée pour l'international

L’innovation a déjà conquis une dizaine de clients. « On espère en vendre une trentaine par an. En termes de chiffre d’affaires, ce n’est pas énorme, mais c’est surtout pour nous une vitrine technologique qui peut nous permettre de mettre un pied chez de nouveaux clients pour vendre ensuite d’autres produits plus traditionnels. Et puis cela peut aussi servir notre développement à l’international », expose le dirigeant qui réalise pour l’heure 15% de son chiffre d’affaires à l’export et ambitionne d’atteindre les 50% sous cinq ans.

Traduit en espagnol, italien, anglais et allemand, le système de raclage connecté de CK Industries pourrait prochainement déboucher sur une V2. « L’idée à terme est de prendre la main directement chez les éleveurs en nous connectant à distance pour apporter plus de services », expose sans plus de détails Eric Raynaud.

Eric Raynaud, PDG de CK industries, dans la Loire.
Eric Raynaud, PDG de CK industries, dans la Loire. — Photo : Gilles Cayuela - Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.