Rhône
À Lyon, la LDLC Arena revient dans le giron de Jean-Michel Aulas
Rhône # Activités culturelles # Fusion-acquisition

À Lyon, la LDLC Arena revient dans le giron de Jean-Michel Aulas

S'abonner

Eagle Football Group a annoncé la signature d’un accord avec le family office de Jean-Michel Aulas et un groupe d’investisseurs, entrepreneurs et institutionnels pour la vente de la LDLC Arena inaugurée fin 2023.

La LDLC Arena devrait générer entre 15 et 16 millions d’euros de bénéfices par an — Photo : Gilles Cayuela

Propriétaire de l’Olympique Lyonnais, Eagle Football Group (ex-OL Groupe repris par l’américain John Textor) a annoncé, jeudi 6 juin, avoir conclu un accord avec Holnest, le family office de Jean-Michel Aulas, et un groupe d’investisseurs entrepreneurs et institutionnels, relatif à la cession de la totalité des actions de la société OL Vallée Arena, société exploitante de la salle omnisports LDLC Arena.

Parmi le groupe d’investisseurs, on trouve : Yves Revol (OLYMP), les familles Ascione (aux côtés d’Anthony Lopes, le gardien de but de l’OL), Giorgi (société Mandelaure), Granjon (Orefi), Niel (NJJ Capital), Mathiolon (Serfim), le Groupe Lavorel, Fabrice Roure et Jacques Mottard (Sword Group).

Une cession à 70 millions d’euros

"La cession de 100 % des titres de la société porte sur un montant d’environ 70 millions d’euros, basé sur une valorisation de l’entreprise de l’ordre de 160 millions d’euros", précise un communiqué. Le règlement de la transaction se fera sous la forme d’actions Eagle Football Group détenues par Holnest "pour un montant de 16 millions d’euros environ" et le solde sera réglé "en cash pour 54 millions d’euros environ". Le closing de la transaction est attendu pour le 12 juin.

"Cette opération s’inscrit dans la stratégie du groupe, notamment le recentrage sur le football masculin annoncé le 25 octobre dernier. Elle devrait permettre à Eagle Football Group de constater une plus-value de cession dans les comptes de l’exercice 2023-2024, ainsi qu’un désendettement significatif", précise le communiqué.

Une machine à cash pour Aulas ?

Inaugurée fin 2023, la LDLC Arena a déjà accueilli de nombreux événements tels que les matchs d’Europaleague de basket de l’ASVEL. Au total, une centaine de spectacles a d’ores et déjà été programmée sur le premier exercice. Les bénéfices de cette salle de 16 000 places ont été évalués entre 10 et 15 millions d’euros par an. Ce qui représente une belle manne financière pour l’ancien président de l’OL, Jean-Michel Aulas.

La LDLC Arena sera désormais exploitée par la société Holanera dont le fils de Jean-Michel Aulas, Alexandre Aulas, prendra les rênes. Xavier Pierrot, qui devrait quitter l’OL au 30 juin prochain, devrait lui être nommé directeur général.

Rhône # Activités culturelles # Fusion-acquisition