Nantes
La jeune pousse Les Mini Mondes élargit son univers de magazines éducatifs et jouets écoconçus
Nantes # Industrie # Levée de fonds

La jeune pousse Les Mini Mondes élargit son univers de magazines éducatifs et jouets écoconçus

S'abonner

La jeune entreprise nantaise Les Mini Mondes, qui édite des livres et vend des jouets pour enfants, a bouclé une levée de fonds de 3,5 millions d’euros. Elle a pour ambition d’élargir sa gamme de jouets écoresponsables, de réaliser du contenu éducatif audio et une série animée, et de toucher de nouveaux pays.

Quentin Ory et Marine Bocabeille, fondateurs des Mini Mondes à Nantes — Photo : Les Mini Mondes

La saga Mickey a commencé par un simple dessin imaginé par son créateur, Walt Disney. La start-up Les Mini Mondes, fondée à Nantes l’été 2019 par Quentin Ory et Marine Bocabeille, a aussi son propre univers dédié aux enfants avec ses jouets en plastique recyclé et son contenu éducatif. Qu’elle entend bien élargir très vite. Bpifrance et le fonds d’investissement Eutopia lui donnent les moyens de ses nouvelles ambitions, ayant financé une levée de fonds de 3,5 millions d’euros.

International et série animée

Ce financement inaugure une nouvelle étape dans la conception de nouveaux jouets et livres. En parallèle, la jeune entreprise songe développer du contenu audio sous la forme de podcast et une série animée qui serait diffusée sur une chaîne de télé. Autre objectif : se développer à l’international via des contrats de distribution au Royaume-Uni, en Allemagne "et pourquoi pas aux États-Unis", annonce le fondateur.

Les Mini Mondes, qui devrait approcher les 5 millions d’euros de chiffres d’affaires fin 2021, commercialise ses jouets et contenus éducatifs depuis 2020. Neuf sur dix sont vendus par l’intermédiaire de son site internet, la part restance via un réseau de boutiques, dont Nature et Découvertes. 5 % des clients sont à ce jour étrangers et francophones (belges, suisses, luxembourgeois).

De deux fondateurs à l’origine, ils sont aujourd’hui 20 à travailler au sein de la start-up. Deux constats sont à l’origine de sa création : "Le premier est que l’industrie du jouet est polluante et génère 100 000 tonnes de déchets par an en France selon l’Ademe, explique Quentin Ory, la plupart étant en plastique et fabriqués en Asie. Le deuxième est que les histoires pour enfants ne sont pas très inspirantes, beaucoup sont encore genrées et violentes." Et de penser que "la nouvelle génération de parents souhaite partager des histoires qui ouvrent l’esprit, parlent de tolérance, d’environnement, etc., c’est-à-dire de valeurs qui sont actuelles."

Des jouets fabriqués en circuit court

Les deux cofondateurs ont alors imaginé l’histoire de la famille Duchemin, partie faire un tour du monde en van. Les enfants les suivent au travers de livres, de carnets de voyage, explorant ainsi les pays visités et découvrant leur culture, leur histoire. Un univers qui se décline avec une gamme de jouets : un van, un bateau créé en collaboration avec le navigateur François Gabart, un kit de plage et des figurines.

"Nous sommes associés à un laboratoire situé dans la région de Poitiers pour imaginer la matière, avec un cahier des charges strict : faire du 100 % recyclé", précise Quentin Ory. Avec deux sources d’approvisionnement : des emballages de l’industrie agroalimentaire et des bouteilles en plastique. De ces déchets sont créés des granules. Ces derniers transformés en jouets par la PME finistérienne Actuaplast, direction Angers pour la phase de tampographie (impression) à l’aide de colorants végétaux. Avant la dernière étape pour ces créations made in Grand Ouest, le conditionnement dans un Esat de la région nantaise.

Nantes # Industrie # Banque # Production et distribution d'énergie # Tourisme # Services # Levée de fonds
Fiches entreprises
Retrouvez toutes les informations sur les entreprises LHYFE, ARMOR