France
La French tech a levé 4,2 milliards d’euros au 1er semestre 2024 grâce à l’IA et à la cleantech
France # Levée de fonds

La French tech a levé 4,2 milliards d’euros au 1er semestre 2024 grâce à l’IA et à la cleantech

S'abonner

Atteignant un niveau comparable à celui de 2023, les levées de fonds de la French tech ont représenté 4,2 milliards d’euros au 1er semestre 2024. Les résultats sont poussés par la deeptech (notamment l'IA) et la cleantech ainsi que par cinq opérations majeures, dépassant les 100 millions d’euros.

Mistal AI a réalisé la levée de fonds la plus importante du 1er semestre 2024 — Photo : photo for everything - stock.adobe.com

Les levées de fonds de la French tech sont stables au 1er semestre 2024 avec 4,2 milliards d’euros de financement, contre 4,5 milliards d’euros en 2023, selon le baromètre réalisé par l’Essec Business School, France angels et In Extenso. Le ticket moyen est en hausse de 11 % et atteint 10 millions d’euros, en lien avec quelques opérations majeures.

Selon ce baromètre, cette tendance "devrait se poursuivre sur le reste de l’année". Mais les incertitudes du contexte politique génèrent "une certaine réserve chez les entrepreneurs qui s’interrogent sur la continuité des flux de financements nécessaires au développement de leurs start-up tant en fonds propres que via les dispositifs de financement public cruciaux". Les investisseurs pourraient quant à eux "être tentés d’investir sur d’autres marchés, si la situation économique française venait à se dégrader rapidement", d’après cette analyse.

Des résultats poussés par la deeptech

La deeptech française a fait preuve de "robustesse" au 1er semestre avec un nombre d’opérations en progression de près de 20 %. 30 % des financements sont dédiés à l’intelligence artificielle. Au total, les start-up de ce secteur de la deeptech ont capté plus de 45 % des montants levés. Ces résultats concernant les technologies de rupture sont également liés à l’aérospatial.

Le domaine des cleantech a aussi contribué aux résultats de la période et confirme "l’attrait continu pour des innovations stratégiques au sein de l’écosystème européen et français". En France, le ticket moyen concernant ces start-up est en hausse de 20 %.

L’Auvergne-Rhône-Alpes, première région derrière l’Île-de-France

L’Île-de-France est la première région en montants levés (2,859 milliards d’euros), suivie de l’Auvergne-Rhône-Alpes où 324 millions d’euros ont été levés avec 60 opérations. La région accuse cependant une baisse des opérations en valeur et en volume. Le 1er semestre ayant été marqué par la levée importante de 130 millions d’euros d’Amolyt Pharma.

Made with Flourish

Certaines opérations ont aussi largement contribué au montant global levé sur le semestre. Parmi les cinq tours de table les plus importants, qui représentent 29 % des montants levés sur la période, le baromètre recense Mistrail AI (468 millions d’euros), Electra (304 millions d’euros), Hysetco (200 millions d’euros), Pigment (132 millions d’euros) et Stonal (100 millions d’euros).

France # Levée de fonds