Nantes
50 millions d’euros pour faire naître la Cité des imaginaires - grand musée Jules Verne sur les bords de Loire
Nantes # Tourisme # Investissement immobilier

50 millions d’euros pour faire naître la Cité des imaginaires - grand musée Jules Verne sur les bords de Loire

S'abonner

Sur les bords de Loire, devrait renaître un lieu emblématique du patrimoine nantais, le bâtiment Cap 44. Moyennant un investissement de 50 millions d’euros de travaux, cette bâtisse deviendra la Cité des imaginaires - grand Musée Jules Verne.

Future Cité des imaginaires - grand Musée Jules Verne, à Nantes — Photo : NRA_ARS-

Nantes a vu naître le grand Jules Verne. Elle verra bientôt naître un grand musée qui rendra hommage à l’immense écrivain né Nantes. La métropole nantaise vient d’annoncer qu’elle retenait une agence d’architecture internationale associée à une équipe nantaise pour imaginer la transformation du bâtiment CAP 44 - Grands Moulins de Loire en ce qui sera l’écrin de Jules Verne. Cette métamorphose d’une bâtisse datant de 1895 demandera près de 50 millions d’euros, dont environ 38 millions pour la réhabilitation du bâtiment principal, situé en bord de Loire, au pied quartier de Chantenay. Près de 5 000 m2 de surface utile seront ainsi mis à disposition des expositions.

Pour la maire de Nantes, présidente de la Métropole, Johanna Rolland, la "Cité des imaginaires, grand musée Jules Verne s’inscrit pleinement dans la grande histoire de Nantes et entre en parfaite résonance avec les singularités de notre ville, son ambition et son effervescence culturelles. C’est à la lumière de cette ambition que nous avons choisie, à l’issue d’un dialogue compétitif, le projet du cabinet néerlandais Neutelings Riedijk Architects associé à l’agence nantaise ARS Architectes."

La transparence, comme atout

Future Cité des imaginaires - grand Musée Jules Verne, à Nantes — Photo : NRA_ARS-

Johanna Rolland a précisé que le "choix s’est fait à la fois sur le parti-pris architectural conjuguant audace et simplicité, sur le respect et la mise en valeur du patrimoine, sur l’attention portée à la transparence et aux circulations, entre la ville et l’estuaire, le jardin extraordinaire et la Loire, mais aussi sur la performance environnementale du bâtiment." Une grande place sera également "laissée à la nature."

Du côté du cabinet d’architecte choisi, on souligne que ce "projet représente une opportunité hors du commun, à la rencontre entre ce site exceptionnel au bord de la Loire et le Jardin Extraordinaire. La Cité des imaginaires témoignera d’un mariage délicat entre le patrimoine unique des Grands Moulins de l’ingénieur-inventeur François Hennebique et une architecture contemporaine et durable."

Un lieu populaire et des expositions

Intérieure de la future Cité des imaginaires - grand Musée Jules Verne, à Nantes — Photo : NRA_ARS-

L’esprit du lieu ? Il sera à "la confluence des musées d’histoire et de société, de littérature et de pop culture, de création partagée et de tiers-lieu."

Le public y trouvera des espaces d’accueil et de rencontres au niveau du socle, avec une agora et un café, une terrasse belvédère accessible à tous au niveau du roof top, l’aérostat et un café. Le grand musée Jules Verne se situera au 3e étage, et proposera un espace d’exposition temporaire et un espace de diffusion de type amphithéâtre pouvant accueillir environ cent personnes, et bien d’autres espaces encore.

La livraison du Musée Jules Verne est prévue pour 2028.

Nantes # Tourisme # Investissement immobilier
Fiche entreprise
Retrouvez toutes les informations sur l’entreprise METROPOLE NANTES METROPOLE