Grand Est

Santé

Stephan Jenn est élu à la présidence du pôle de compétitivité BioValley France

Par Lucie Dupin, le 24 septembre 2020

Stephan Jenn succède à Séverine Sigrist à la tête du pôle de compétitivité BioValley France, qui fédère les acteurs économiques et scientifiques de la filière santé dans le Grand Est ; mais aussi en Allemagne et en Suisse.

Stephan Jenn préside BioValley France.
Stephan Jenn préside BioValley France. — Photo : © DR

BioValley France, le pôle de compétitivité santé du Grand Est situé à Illkirch-Graffenstaden (Bas-Rhin), change de présidence. Après six ans de mandat, Séverine Sigrist, la fondatrice de Defymed, cède son siège à Stephan Jenn. Diplômé de Neoma Business School et d’un MBA de la Wharton School à Philadelphie, Stephan Jenn a démarré sa carrière au sein du cabinet d’audit Mazars à Paris puis à Francfort. Fort d’une expérience dans le secteur des biotechnologies en Allemagne et aux États-Unis, il a ensuite fondé, en association avec des chercheurs, NovAliX en 2002. L’entreprise est spécialisée dans la recherche préclinique externalisée dans les domaines de la chimie thérapeutique et de la biophysique.

"L’extrême dépendance de la France"

Labellisé pôle de compétitivité en 2005 par l’État, BioValley France fédère 200 membres et soutient le développement de la filière santé dans la vallée trinationale du Rhin supérieur en France, en Allemagne et en Suisse. Selon le pôle de compétitivité, la filière y regroupe plus de 1 700 entreprises et 15 000 chercheurs. Stephan Jenn souligne que « BioValley France répond au besoin d’accompagnement stratégique d’initiatives publiques ou privées, faisant surgir des infrastructures inexistantes à ce jour et permettant ainsi d’accélérer le développement de nouveaux produits et services de santé ». Dans le contexte actuel de crise sanitaire, le nouveau président de BioValley France rappelle « l’extrême dépendance de la France à des fournisseurs étrangers » et la nécessité de « consolider nos activités actuelles et de développer de nouvelles implantations industrielles, qui doivent s’insérer dans des écosystèmes complexes et innovants capables d’héberger et faire prospérer de tels systèmes productifs ».

Stephan Jenn préside BioValley France.
Stephan Jenn préside BioValley France. — Photo : © DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail