Haut-Rhin

Numérique

L’agence web Meosis investit dans l’immobilier et le bien-être au travail

Par Florent Godard, le 08 juillet 2022

L’agence web a agrandi son siège de Colmar en l’aménageant sur le mode start-up. En parallèle, elle a lancé l’achat de dix agences commerciales neuves, en remplacement de ses anciens sites en location. Meosis entend ainsi favoriser le bien-être au travail. Un atout aussi pour recruter dans le contexte actuel…

L’extension des bureaux de Meosis à Colmar a permis d’ajouter un nouvel open space dans l’esprit start-up, éclairé par deux puits de lumière naturelle.
L’extension des bureaux de Meosis à Colmar a permis d’ajouter un nouvel open space dans l’esprit start-up, éclairé par deux puits de lumière naturelle. — Photo : Meosis

Pour agrandir son siège de Colmar, Meosis s’est inspiré de l’esprit start-up. Ses développeurs et graphistes circulent aujourd’hui dans un open space aménagé avec un mobilier moderne, agrémenté d’un coin canapé et PlayStation, d’un baby-foot, etc. Le tout éclairé par de grands puits de lumière naturelle. Une vaste salle de pause - tapissée d’écrans plats et de tableaux d’art - offre un cadre propice à l’échange. Sur le parking, des trottinettes électriques sont à disposition pour rallier les sandwicheries et commerces voisins sans utiliser sa voiture…

Spécialisée dans la création de sites web et le référencement, Meosis vient d’inaugurer cette extension de 300 m², portant à 1 000 m² la superficie de ses locaux de Horbourg-Wihr, à deux pas de Colmar.

20 embauches à venir

Il était temps pour l’agence alsacienne (80 salariés, 5,50 M€ de CA), en croissance depuis sa création en 2011… Et qui compte "passer la barre des 100 salariés en 2023", annonce Ricardo Torres, cofondateur de Meosis avec son associé Jérémy Dubourg. Les deux dirigeants envisagent même déjà le coup d’après. "Nous avons réservé une parcelle de 7 000 m² sur un site voisin, dans l’optique d’y déménager toutes nos équipes à l’avenir", confie Ricardo Torres.

Achats de bureaux en série

Car la demande reste forte du côté de sa clientèle de TPE et d’indépendants (de l’artisan-commerçant à l’avocat). D’autant que la pandémie de Covid a encore accéléré la digitalisation des entreprises.

L’enjeu dépasse toutefois les simples questions logistiques. "C’est aussi un atout pour attirer de nouveaux talents, observe Ricardo Torres. Les candidats recherchent bien sûr un salaire en rapport avec leurs compétences, mais le confort au travail a pris une importance considérable ces dernières années."

Chez Meosis, le bien-être au travail passe en partie par de lourds investissements immobiliers. Et pas uniquement sur son siège. Depuis quatre ans, la société alsacienne rachète progressivement ses agences commerciales. Des locaux de 130 à 150 m² chacun, jusqu’ici en location, et parfois vétustes.

"Meosis a fait le choix d’acquérir des bâtiments neufs, lumineux et typés business", détaille son cofondateur. Des bureaux également plus accessibles. À Bordeaux, le déménagement a ainsi permis "d’éviter d’avoir à emprunter la rocade et de tomber dans les bouchons", ajoute le dirigeant. Au quotidien, les commerciaux peuvent donc gagner "jusqu’à 40 minutes de transport". D’un point de vue comptable, devenir propriétaire constitue en outre un moyen "de réduire les charges dans le futur".

À l’heure actuelle, Meosis possède les murs de sept de ses dix agences commerciales en France, de Nancy à Nantes. Restent à boucler des opérations immobilières à Dijon (en cours), Poitiers et Toulouse. En incluant la construction initiale du siège de Colmar, l’extension (500 000 €) et les achats de bureaux, "la société a déboursé plus de quatre millions d’euros depuis 2016". Et s’apprête à investir 1,2 million "prochainement", calcule Ricardo Torres.

Semaine de quatre jours

Ce nouveau cadre de vie s’ajoute à d’autres arguments de séduction pour fidéliser et attirer des talents. Comme la prime d’intéressement. Dernière nouveauté en 2022, Meosis propose même la semaine de quatre jours à ses techniciens de Colmar. Avec un volume d’heures certes inchangé, mais qui libère un jour de congé pour profiter de sa famille ou de ses loisirs.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition