Strasbourg

Numérique

Coronavirus : InSimo aide les médecins à diagnostiquer le Covid-19 par échographie

Par Charlotte Stievenard, le 27 mai 2020

InSimo a développé un logiciel en ligne destiné à la formation des médecins au diagnostique du Covid-19 par échographie. Pour ce produit entièrement gratuit, la medtech spécialisée dans les logiciels de simulation a travaillé, notamment, avec l'éco-système strasbourgeois.

Pierre-Jean Bensoussan a cofondé la start-up InSimo en 2013 avec cinq autres collègues de l'INRIA, l'Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique.
Pierre-Jean Bensoussan a cofondé la start-up InSimo en 2013 avec cinq autres collègues de l'INRIA, l'Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique. — Photo : ©InSimo

Le strasbourgeois InSimo (CA : 1 M€, 20 collaborateurs), spécialisé dans les logiciels de simulation pour futurs professionnels de la santé, a développé un logiciel qui permet aux étudiants en médecine et aux médecins de se former au diagnostic du Covid-19 par échographie pulmonaire virtuelle. Depuis début mai 2020, grâce à une plateforme en ligne, ils peuvent ainsi apprendre à reconnaître les lésions provoquées par le coronavirus aux différents stades de la maladie.

Un outil gratuit

Selon Pierre-Jean Bensoussan, cofondateur de cette medtech, il s’agissait de « proposer un outil utile, gratuit et qui ne nécessite pas de matériel. Les échographies sont un type d’examen qui vient en complément du scanner dans le diagnostic de la maladie. Il est facilement réalisable par les médecins généralistes, spécialement dans les pays où les scanners sont moins accessibles. »

Ces plans de visualisation en 2D ont été créés à partir des données tirées de scanners réalisés sur de véritables patients. La société grenobloise Keymaging (CA : 100 000 €, six collaborateurs) et le réseau de téléradiologie Telediag ont fourni les données patient  et ont aidé au développement du module d'apprentissage. L’Institut de chirurgie guidée par l’image (IHU) a permis une validation médicale du projet. Biovalley France et la Healthfactory ont mis en relation les différents partenaires.

Faire connaître le travail de la société

InSimo ne compte pas tirer de revenus de cette opération. « Nous avions déjà commencé à travailler sur l’utilisation des échographies pour nos autres outils, nous espérons néanmoins qu’un maximum de gens l’utilise et que cela fasse connaître le travail de notre société. »

La medtech strasbourgeoise a été fondée en 2013 par six associés tous issus de l’Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique (INRIA), dont Pierre-Jean Bensoussan, président-directeur général et Jérémie Allard, directeur technique. La start-up s’est spécialisée dans les logiciels de simulation pour futurs chirurgiens.

La simulation pour l’apprentissage des gestes médicaux

Le premier produit d’InSimo, un simulateur de microchirurgie de la cataracte est toujours en développement pour le compte de la fondation américaine HelpMeSee dont l’objectif est d’éradiquer la cécité liée à la cataracte grâce à la formation de 30 000 chirurgiens. La société réalise la majorité de son chiffre d’affaires grâce à ce contrat de service. Un second produit, le logiciel Display permet de simuler des cas cliniques à partir de scanners de vrais patients pour que les étudiants en chirurgie apprennent à planifier une opération. Commercialisé il y a un peu moins d’un an, il n’a pas connu le succès escompté jusqu’ici. « Nous faisons de gros efforts pour l’augmentation du contenu. C’est un produit très innovant, mais aussi très coûteux pour les universités », indique Pierre-Jean Bensoussan. Le troisième produit d’InSimo, Sim & care, un simulateur de ponction lombaire en réalité augmentée doit être commercialisé en septembre 2020. Il est déjà utilisé par les laboratoires Lilly qui proposent des formations à ce geste médical sur un prototype fonctionnel.

Pierre-Jean Bensoussan a cofondé la start-up InSimo en 2013 avec cinq autres collègues de l'INRIA, l'Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique.
Pierre-Jean Bensoussan a cofondé la start-up InSimo en 2013 avec cinq autres collègues de l'INRIA, l'Institut national de recherche en sciences et technologies du numérique. — Photo : ©InSimo

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail