Bas-Rhin

BTP

Brumath enrobés modernise sa centrale d'enrobage

Par Charlotte Stiévenard, le 19 septembre 2022

Brumath enrobés, la filiale du groupe de BTP luxembourgeois Karp Kneip, a investi 15 millions d’euros dans une nouvelle centrale d’enrobage. Elle veut ainsi répondre à des chantiers de tailles différentes avec des enrobés tièdes ou des produits colorés.

La nouvelle centrale fixe d'enrobage de Brumath enrobés est installée sur le site de 8,5 hectares de la société.
La nouvelle centrale fixe d'enrobage de Brumath enrobés est installée sur le site de 8,5 hectares de la société. — Photo : Brumath Enrobés

Brumath enrobés (CA non communiqué, quatre collaborateurs), spécialisé dans la production d’enrobés hydrocarbonés, veut "répondre à des chantiers de tailles différentes avec une bien plus grande fiabilité". C’est l’objectif de l’investissement de 15 millions d’euros réalisé par cette filiale du groupe de BTP luxembourgeois Karp Kneip (CA 2021 : 250 M€, 1 400 collaborateurs) dans une nouvelle centrale fixe d’enrobage à Brumath, dans le Bas-Rhin. Les travaux sur ce site de 8,5 hectares doivent se terminer fin octobre 2022. Cet investissement fait partie d’un plan d’investissement global du groupe luxembourgeois dans ses filiales. Il ne communique pas sur les montants.

Des enrobés tièdes de 30 à 50 degrés

L’ancienne centrale d’enrobage de Brumath enrobés avait une capacité de 200 tonnes par heure et une capacité de stockage d’enrobés à chaud de 100 tonnes. Elle pouvait produire des enrobés à 130 degrés, contre 180 degrés pour les enrobés classiques. La nouvelle unité de production, conçue par le suisse Ammann, va jusqu’à 320 tonnes par heure et une capacité de stockage de 400 tonnes. Elle pourra produire des enrobés tièdes de 30 à 50 degrés.

"Nous nous différencions ainsi des autres en ayant la capacité de suivre des pistes nouvelles comme des enrobés tièdes, des produits colorés et des liants bio qui favorisent largement nos bilans carbone", explique Thierry Klotz, directeur général du groupe de BTP Trabet (CA 2021 : 60 M€, 150 collaborateurs), basé à Illkirch-Graffenstaden, société sœur et cliente de Brumath enrobés.

Par ailleurs, la nouvelle centrale d’enrobage permettra également de produire des enrobés 100 % à base de granulats de recyclage, contre 10 % auparavant. Concernant les marchés visés, "ils sont encore émergents et le travail auprès de nos clients est encore en cours", indique Thierry Klotz.

Par ailleurs, le projet est lauréat du Fonds de décarbonation du gouvernement français (montant non communiqué). Il a également obtenu un soutien de 200 000 euros de l’agence de l’eau Rhin-Meuse. "Nous avons intégré le stationnement des camions à l’intérieur du site, nous avons infiltré toutes les eaux de voiries qui ne sont pas rejetées dans les eaux publiques mais récupérées, nous avons verdi tous ces aménagements", ajoute François Thiry, le président de Brumath enrobés.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition