Bas-Rhin

Implantation

Amazon va-t-il implanter un entrepôt géant dans le Bas-Rhin ?

Par Lucie Dupin, le 23 juin 2020

Amazon cherche toujours à créer de nouveaux sites logistiques en France. Le géant de l'e-commerçant américain pourrait ainsi créer 1 000 emplois dans une petite commune du Bas-Rhin. 

Le géant américain du e-commerce convoite un terrain de 18 hectares pour y installer un immense entrepôt logistique dans une petite commune du Bas-Rhin. — Photo : Amazon

Le 10 juillet prochain, le prochain conseil de la Communauté de communes du pays de Barr se prononcera sur le projet d'implantation d'Amazon à Dambach-la-Ville, une commune du Bas-Rhin située à proximité de Sélestat. Le géant américain du e-commerce convoite en effet un terrain de 18 hectares pour y installer un immense entrepôt logistique. 

Propriétaire du foncier, la collectivité locale a l’avenir d’un des plus grands projets d’entrepôts d’Amazon en France entre ses mains. En Alsace, le groupe américain compte bâtir une plate-forme logistique s'étendant sur près de 150 000 m² de superficie, sur trois étages. La plateforme générerait la création de 1 000 emplois. 

Cet entrepôt renforcerait le maillage d'Amazon en France. Depuis 2010, la firme de Seattle a investi 6,8 milliards d'euros dans ses activités françaises, qui emploient 9 300 salariés et s'articulent autour de 20 sites logistiques. Le géant du web travaillerait encore sur une dizaine de projets d'implantations en France. 

Reste que le groupe américain est loin de faire l'unanimité. Y compris dans le Bas-Rhin. Le collectif Le Chaudron des alternatives, composé d’ONG, s’élève ainsi contre le projet d'implantation en Alsace. Dans un communiqué, le collectif estime qu'« un entrepôt Amazon de cette taille importerait, majoritairement de Chine, 240 millions de produits supplémentaires par an, aggravant lourdement le changement climatique. Son implantation entraînerait également une hausse importante du trafic sur le territoire. Par-delà ces conséquences sur l’environnement et l’emploi local, Amazon est également connu pour ses pratiques d’évitement et de fraude fiscale massive. »

Activité logistique contre activité de production

Interrogé à ce sujet, Jean-Luc Heimburger, président de la CCI Alsace Eurométropole, reste prudent et indique « vouloir rencontrer Amazon pour comprendre les enjeux de cette implantation logistique. » L’élu consulaire s’interroge sur « le besoin de compter une nouvelle plateforme logistique. Le territoire alsacien étant densément peuplé, n’aurions-nous pas besoin de terrains pour d’autres activités de production dont le ratio entre surfaces et nombre d’emplois créés est plus important ? ». En revanche, Jean-Luc Heimburger reconnaît que « les nouveaux commerçants ne veulent plus acheter de pas-de-porte pour les risques encourus par la détention et la gestion d’un local commercial », risques d’autant plus exacerbés par des périodes de confinement comme celle que le commerce de proximité vient de traverser.

Une zone de chalandise convoitée

« Utiliser une place de marché ou market place est un lieu d’échanges entre acheteurs et vendeurs. Les produits commandés vont arriver, que ce soit par l’Alsace ou ailleurs. Si l’implantation ne se fait ici, ce sera à côté car le groupe est intéressé par cette zone de chalandise », tempère Jean-Luc Heimburger.

Jusqu’à présent, Amazon est implanté en Alsace à travers une agence de 5 000 m² comptant une cinquantaine de salariés dans le quartier de la Meinau à Strasbourg. Un deuxième site de cette envergure pourrait également ouvrir dans le Haut-Rhin à Ensisheim. Enfin, dans le Grand Est, le géant du e-commerce s’est également montré intéressé par l’ancienne base aérienne de Metz-Frescaty pour y implanter un centre logistique de 19 hectares.

Le géant américain du e-commerce convoite un terrain de 18 hectares pour y installer un immense entrepôt logistique dans une petite commune du Bas-Rhin. — Photo : Amazon

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail