Occitanie

Réseaux

Douze entreprises s'unissent pour promouvoir l'excellence

Par Paul Falzon, le 18 octobre 2018

Le Comité Riquet veut repositionner l'Occitanie sur le haut de gamme, particulièrement sur les métiers de l'art de vivre.

Le président du Comité Riquet, Michel Julien, entouré de Carole Garcia, présidente de Graine de Pastel (à gauche), et de Miren de Lorgeril, vice-présidente du réseau. — Photo : © Paul Falzon

Accroître le rayonnement de l'Occitanie : c'est l'objectif que se donnent les douze entreprises qui viennent de lancer le Comité Riquet. Le constat dressé par Michel Julien, propriétaire du Château Villerambert et président du comité, est un « besoin de repositionner la perception de l'Occitanie sur le haut de gamme en matière d'art de vivre ». Les entreprises adhérentes partagent aussi des engagements en matière de qualité, de RSE et de respect de l'environnement. Les premières actions du comité devraient intervenir en 2019, sur deux axes principaux : l'attractivité touristique et la formation, avec l'idée de défendre des savoir-faire anciens. La figure tutélaire de Pierre-Paul Riquet traduit la volonté de se positionner sur le long terme. « Sans oublier que le Canal du Midi constitue le trait d'union naturel de la nouvelle région », poursuit Michel Julien. Si la plupart des adhérents viennent pour l'instant de l'ex-Languedoc Roussillon, la Haute-Garonne est représentée par la marque Graine de Pastel. D'autres adhésions devraient équilibrer dans les prochains mois le maillage du Comité Riquet, sachant que la restauration et la viticulture ont, pour l'instant, été exclues des métiers représentés.

Le président du Comité Riquet, Michel Julien, entouré de Carole Garcia, présidente de Graine de Pastel (à gauche), et de Miren de Lorgeril, vice-présidente du réseau. — Photo : © Paul Falzon

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture