Toulouse

Tourisme

Témoignage Coronavirus : Amplitudes annule près de 450 voyages jusqu'à fin mai

Par Fleur Olagnier, le 08 avril 2020

Amplitudes vient de terminer le rapatriement de plus de 1500 touristes d'affaires et de particuliers en provenance du monde entier en raison de l'épidémie globalisée de Covid-19. L'agence toulousaine doit à présent annuler près de 450 voyages jusqu'à la fin mai, pour un coût total de 3 millions d'euros. 

Le président et fondateur d'Amplitudes José Martinez estime à 25 % la perte en chiffre d'affaires sur l'exercice en cours.
Le président et fondateur d'Amplitudes José Martinez estime à 25 % la perte en chiffre d'affaires sur l'exercice en cours. — Photo : Amplitudes

Le voyagiste toulousain Amplitudes (160 salariés ; CA au 30 septembre 2019 : 94 M€) enregistrait déjà 25 % de croissance sur ses premiers mois d’exercice entre octobre et janvier. Mais cette dynamique allait rapidement être compromise par l’épidémie mondiale de coronavirus. « Nous avons observé un ralentissement de l’activité dès février, où la croissance est tombée à 0 %, commente José Martinez, président et fondateur du groupe de tourisme. Puis en mars, les choses se sont corsées ». Au total, Amplitudes a dû gérer environ 450 annulations de voyages, c’est-à-dire la totalité des séjours de tourisme d’entreprise (70 % de l’activité) et de voyage individuel (30 %) jusqu’à la fin mai, pour une valeur totale de 3 millions d’euros.

1 500 touristes rapatriés

Dans la première semaine du confinement, un plan de sauvegarde a été mis en place afin de conserver 50 % du personnel actif (en télétravail ou non) pour assurer la gestion trois cellules de crises. « Il nous a fallu rapatrier plus de 1 500 clients, particuliers, groupes et voyageurs d’affaires, d’un peu partout dans le monde, raconte José Martinez. Piloter les clients dans les aéroports, envoyer des billets sur smartphone deux heures avant le départ d’un vol, organiser des transferts de pays en pays au fil de la fermeture des frontières… Tout cela a mis nos équipes à rude épreuve. Heureusement, tout s’est assez bien passé et les derniers touristes sont rentrés en France vendredi dernier ».

Au fur et à mesure des rapatriements, les effectifs ont été ajustés et ce sont aujourd’hui 30 % des salariés d’Amplitudes qui continuent de travailler, tous à distance. Du matériel récent, un grand nombre d’ordinateurs portables et un système de téléphonie changé en début d’année avec la mise en place d’un call center ont facilité la mise en place de cette nouvelle organisation. Le voyagiste travaille en ce moment sur les quelques réservations enregistrées pour les vacances de Noël et 2021, une brochure des 30 ans avec son équipe marketing, ainsi que sur la refonte de son ERP et le développement d’un outil de réservation corporate en propre par ses équipes informatiques.

25 % de pertes de chiffre d’affaires sur l’année

Concernant la situation financière d’Amplitudes, José Martinez se montre rassurant sur la pérennité de l’entreprise dotée de « fonds propres importants », dépourvue de problèmes de trésorerie et qui ne devrait donc pas avoir besoin de faire appel aux prêts exceptionnels du gouvernement et de Bpifrance. De plus, en accord avec l’ordonnance établie au Journal Officiel le 26 mars dernier, l’agence de voyages est autorisée à proposer des avoirs pour de prochains séjours ou des reports de voyages, au lieu de rembourser ses clients. « Cette mesure est bénéfique car nos fournisseurs, prestataires à l’étranger ou compagnies aériennes, ne vont pas nous rembourser non plus, explique le président du groupe. Ainsi, nous avons facilement trouvé un accord avec 98 % de nos clients, et pour les 2 % restants, le remboursement peut être effectué sous 18 mois ».

Finalement, bien que les pertes de l’entreprise sur l’exercice en cours dépendent comme pour beaucoup de la fin du confinement, en France et dans les destinations touristiques, Amplitudes estime ses pertes à 25 % de chiffres d’affaires sur l’année. Le voyagiste, qui prévoyait d’atteindre les 120 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2020, revoit donc ses objectifs à la baisse. Mais Amplitudes reste optimiste grâce à sa solidité financière, et prépare déjà le redémarrage de l’activité avec aujourd’hui huit scénarios de reprise différents.

Le président et fondateur d'Amplitudes José Martinez estime à 25 % la perte en chiffre d'affaires sur l'exercice en cours.
Le président et fondateur d'Amplitudes José Martinez estime à 25 % la perte en chiffre d'affaires sur l'exercice en cours. — Photo : Amplitudes

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail