Haute-Garonne

Transport

ATB confirme sa place de troisième aéroport régional français

Par Paul Falzon, le 22 janvier 2019

L'aéroport Toulouse-Blagnac a vu son trafic progresser de 3,9% en 2018, à 9,63 millions de passagers, principalement grâce à l'international (+7,1%). Pour la première fois, Air France n'est plus la première compagnie de la place, devancée par Easy Jet.

Philippe Crébassa, président du directoire de l'aéroport Toulouse-Blagnac (à gauche), et Charles Champion, président du conseil de surveillance.
Philippe Crébassa, président du directoire de l'aéroport Toulouse-Blagnac (à gauche), et Charles Champion, président du conseil de surveillance. — Photo : © Aéroport Toulouse-Blagnac / Guillaume Serpault

Avec 9,63 millions de passagers en 2018 (+3,9%), l'aéroport Toulouse-Blagnac (ATB) confirme sa troisième place d'aéroport régional acquise l'an dernier an dépens de Marseille Provence, a indiqué ce 22 janvier la direction d'ATB. La hausse du trafic international (+7,1%) est venue compenser le tassement des vols nationaux (+0,7%). Symbole de cette évolution, la ligne Toulouse-Paris, si elle reste la plus fréquentée (3,18 millions de passagers), a enregistré un recul de 1,8%, dû en partie à la suppression de deux des 25 navettes d'Air France vers Orly. La compagnie nationale voit d'ailleurs la position de première compagnie lui échapper au profit d'Easy Jet (2,5 millions de passagers). Une évolution "historique" soulignée par le président du directoire d'ATB Philippe Crébassa, en précisant que les compagnies low cost représentent désormais 42% du trafic de l'aéroport.

Politique de diversification

Si le CA 2018 est en cours de consolidation, la direction d'ATB anticipe une croissance de 5% qui situerait le volume d'activité au-dessus des 150 millions d'euros. Les 50 millions de travaux achevés en 2018, notamment pour l'aménagement de 1650 mde duty-free et d'une nouvelle zone de boutiques, confortent la politique de diversification de l'aéroport, dont près de 45% des revenus sont aujourd'hui générés par les activités hors aéronautique. L'année 2019 doit voir le lancement de deux projets immobiliers sur la zone Blagnac 3, ainsi que la livraison d'une nouvelle salle de peintures pour Sabena Technics pour un montant de près de 24 millions d'euros.

Incertitudes sur le départ de Casil Europe

La direction d'ATB a aussi confirmé l'accord survenu fin décembre à l'unanimité des actionnaires sur la distribution des dividendes, sans en préciser les modalités. L'aboutissement de ce dossier n'a pas empêché l'annonce, chez nos confrères de La Dépêche du Midi, d'une vente par le groupe Casil Europe de ses 49,9% de participations : le service de presse de l'actionnaire chinois a refusé de commenter l'information au Journal des Entreprises, rappelant que "de nombreuses rumeurs ont circulé sur le sujet ces 18 derniers mois".

Philippe Crébassa, président du directoire de l'aéroport Toulouse-Blagnac (à gauche), et Charles Champion, président du conseil de surveillance.
Philippe Crébassa, président du directoire de l'aéroport Toulouse-Blagnac (à gauche), et Charles Champion, président du conseil de surveillance. — Photo : © Aéroport Toulouse-Blagnac / Guillaume Serpault

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.