Industrie

Témoignage : La PME varoise Smac a amélioré ses performances industrielles

Par Hélène Lascols, le 29 mars 2016

Pour suivre l'augmentation des cadences de production de certains clients, notamment Airbus, Smac a participé avec succès à une opération collective Performances industrielles. Son directeur général Philippe Robert raconte.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

« La PME Smac, spécialiste des élastomères innovants, et filiale du groupe MontBlanc Technologies, travaille avec de grands noms de l'aéronautique, du spatial, de la défense ou de la course automobile. Nous leur proposons des solutions inédites dans la réduction des bruits et vibrations et dans l'absorption des chocs en milieu extrême, depuis le fond des océans jusqu'aux confins de l'espace. Parmi nos clients, Airbus, qui a augmenté ses cadences de production. Cela ne pouvait se faire sans l'implication de l'ensemble de ses sous-traitants et fournisseurs ».

19 mois pour changer
« Avec le concours du Groupement des industries françaises aéronautiques et spatiales, une action nationale, effectuée sous la maîtrise d'oeuvre de l'association Space, a été déployée pour coacher les TPE/PME, améliorer leurs performances industrielles et finalement les aider à réduire leurs délais de livraison. Chez Smac, nous étions volontaires et même très motivés pour participer. Nous avons donc rejoint l'une des grappes du dispositif, aux côtés de 6 autres fournisseurs : la grappe du groupe mondial d'ingénierie Weir (Saint-Victoret), en liaison étroite avec Airbus Helicopters. L'opération a commencé il y a 19 mois par un audit, basé sur trois critères de performance : le taux de service, évalué chez nous à 90 % ; les retours clients, qui s'élèvent alors à moins de 1 % et la profondeur de retard, estimée à 30 jours pour Smac. D'un point de vue global, l'animateur, lui-même, a été bluffé par notre niveau de maturité, relativement inédit pour une PME. C'était plutôt flatteur... Néanmoins, nous avons identifié des besoins en formation et des axes prioritaires d'amélioration, notamment en termes de profondeur de retard, dont l'objectif est fixé à 20 jours. Pendant 18 mois, nous avons travaillé, nous nous sommes remis en cause, nous avons vécu au rythme des réunions collectives du programme, et des suivis mensuels avec le concours d'un consultant ».

100 % des objectifs atteints
« Ce programme a coïncidé avec une remise en cause interne de notre organisation. Nous constations que les coutures craquaient de toute part et qu'il était temps que notre PME entame sa révolution industrielle. Nous avons donc mis fin à une organisation classique et très linéaire, qui traitait toutes les commandes de la même manière. Nous avons créé trois unités autonomes de production, l'une dédiée à notre activité traditionnelle, une deuxième consacrée aux productions en série et la dernière exclusivement destinée à la production de notre produit SmacSonic. Grâce à cette nouvelle organisation, nous avons considérablement amélioré le traitement de nos commandes, passant à un taux de 85 % de commandes saisies en moins de cinq jours. Nous avons aussi terminé les travaux d'aménagement des bâtiments, renforcé les équipes de production et optimisé les flux. En deux ans, nous avons relevé de nombreux défis et gagné en maturité. Les réunions collectives du programme nous ont rassurés, elles nous ont permis d'échanger avec d'autres fournisseurs et nous prévoyons d'ailleurs de poursuivre ces rencontres. En interne, nous allons continuer sur cette voie avec la volonté de faire bouger les choses. Avec le recul, cette opération collective est sans doute l'opération la plus efficace que j'ai pu suivre dans ma carrière. Nous avons rempli 100 % des objectifs de progrès que nous avions décidé d'atteindre et tous nos indicateurs sont en amélioration ».

Smac

(Toulon-Est) 
Directeur général : Philippe Robert 
42 salariés 
CA 2015 : 6,8 M€ 
Tel. 04 94 722 488

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises