Alpes-Maritimes

Industrie

Parfex, un cru de 30 ans d'âge

Par Christiane Navas, le 16 décembre 2015

Spécialisée dans les compositions parfumantes, l'entreprise grassoise sort de l'ombre et affiche ses ambitions : devenir un leader sur le marché européen. En attendant, elle annonce un projet d'extension de son site de production programmé pour 2018.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Peut-on concilier l'inconciliable ? La stratégie "low cost business class" suivie avec succès par Parfex invite à répondre par l'affirmative. Confrontée à la concurrence croissante de pays comme l'Espagne et la Turquie dans le domaine des compositions parfumantes, la PME grassoise, a cherché comment augmenter sa compétitivité tout en préservant la qualité de ses produits. « Nous avons misé sur les outils informatiques et l'automatisation », explique Thierry Blanc, directeur des opérations industrielles. Sous l'impulsion du directeur général délégué, Kurt Tschopp, un ERP (système informatique de planification des ressources de l'entreprise) a été mis en place il y a près d'une dizaine d'années. Objectif : optimiser l'organisation de l'entreprise, ses modes de production. Mais au-delà des investissements dans l'outil, ce sont de nouvelles méthodes de travail qui ont été mises en place. « C'est toute la culture de l'entreprise qui s'est trouvée modifiée. Le partage de l'information nous a permis de devenir une entreprise plus mature », reconnaît Thierry Blanc.

Le pari de l'automatisation

Parfex en recueille aujourd'hui les fruits. L'activité de l'entreprise a progressé de 120 % sur ces dix dernières années, et l'automatisation, poussée à près de 90 % pour tout ce qui concerne la production via trois robots de pesée, n'a pas entraîné de suppression d'emplois. Au contraire, la PME continue à recruter régulièrement, en moyenne deux à trois personnes par an. Ainsi, un département marketing a-t-il été créé. Placée sous la responsabilité de Cynthia Capron, l'équipe s'emploie à renforcer les échanges avec les clients pour rester à l'écoute de leurs besoins et les conseiller grâce à un travail de veille sur les nouvelles tendances. Du côté de la R & D, une vingtaine de personnes, nez, analystes parfumeurs et experts qualité, se consacre à la création de compositions parfumantes destinées aux secteurs des cosmétiques et des soins du corps (35 %), de la parfumerie fine (40 %) et des soins de la maison (25 %). La PME grassoise est présente à travers une clientèle très diversifiée (de LVMH à Clarins en passant par Pierre Fabre) sur les différents réseaux de distribution. Elle a réalisé en 2014 un chiffre d'affaires de 16,7 millions d'euros.

Un projet d'extension pour 2018

Comme ses consoeurs du pôle grassois, Parfex a développé son activité à l'international. L'entreprise réalise 75 % de son chiffre d'affaires à l'export. Présente dans une cinquantaine de pays, elle dispose d'un réseau de distributeurs exclusifs en Espagne, en Allemagne et en Indonésie. Elle a ouvert un bureau commercial à Dubaï il y a deux ans et s'apprête à en ouvrir un en Chine, à Guangzhou. Entreprise familiale, présidée par son fondateur, Joël Sabas, principal actionnaire et toujours aux commandes (l'entreprise est cotée sur le marché libre depuis 2003), Parfex a fêté ses 30 ans cette année. À cette occasion, la PME s'est décidée à « sortir de l'ombre » et a annoncé un projet d'extension sur son site installé sur la zone d'activité Les Bois de Grasse. « Nous envisageons la construction d'un nouveau bâtiment de 4 000 m², sous la forme d'une petite tour de quatre niveaux. Cela nous permettra de redéployer l'ensemble de nos activités de production et de créer une nouvelle salle blanche », précise Thierry Blanc. L'investissement nécessaire est estimé autour de 5 millions d'euros, bâtiment et équipements compris, pour une mise en service à l'horizon 2018. Tout sera alors en place pour permettre à l'entreprise de poursuivre sa marche en avant afin de devenir l'un des leaders européens du secteur, son objectif sur la feuille de route des dix prochaines années.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises