Var

Électronique

Maîtrise Technologique déploie ses bornes orange à l’export

Par Hélène Lascols, le 05 octobre 2022

En proposant des solutions innovantes capables de transformer le réseau d’appel d’urgence en système générateur de valeur, la PME varoise Maîtrise Technologique s’est imposée sur le marché français tout en gagnant des parts de marché à l’international.

Chez Maîtrise Technologique, les 18 salariés conçoivent, réalisent et livrent des réseaux d'appels d'urgence, dont les plus connus sont les bornes orange situées sur autoroutes.
Chez Maîtrise Technologique, les 18 salariés conçoivent, réalisent et livrent des réseaux d'appels d'urgence, dont les plus connus sont les bornes orange situées sur autoroutes. — Photo : Herve Piraud

C’est à une entreprise de Saint-Maximin dans le Var que l’on doit bon nombre des bornes orange qui jalonnent les autoroutes françaises. Les modèles les plus récents de ces bornes ont été installés cet été sur la nouvelle autoroute A79, dans l’Allier. Elles proposent le traditionnel appel d’urgence, mais aussi une puce Bluetooth, permettant d’offrir à la société d’autoroute, AP2R, un service de gestion des temps de parcours.

Des bornes intelligentes

"Nos bornes deviennent de vrais outils d’exploitation pour les sociétés d’autoroute. Elles sont aussi utilisées en mode information de l’usager, elles sécurisent les salariés au sein des industries ou les usagers des plages, comme la Promenade des Anglais à Nice. Dans un futur proche, elles proposeront aussi d’autres services grâce aux objets connectés, que ce soient des capteurs de présence, des capteurs de consommation d’eau ou de remplissage des poubelles sur des aires de repos…", ajoute le dirigeant Fabien Sarrazin, qui a repris l’entreprise en 2017 avec la volonté d’apporter de la valeur aux bornes produites et de rapatrier l’ensemble de la production de ses systèmes en France.

Fabien Sarrazin, dirigeant de maîtrise Technologique.
Fabien Sarrazin, dirigeant de maîtrise Technologique. - Photo : Maitrise Technologiue

"Aujourd’hui, la fabrication de nos bornes et systèmes est réalisée avec des partenaires situés dans un rayon de 250 km autour de Saint-Maximin." Les cartes électroniques sont fabriquées sur la Côte d’Azur, le plastique est un plastique recyclé et recyclable produit près de Manosque par l’entreprise REA Plastique. "Je souhaitais maintenir un écosystème local, renforcer la qualité de nos produits, inscrire l’entreprise dans une démarche plus responsable", explique l’entrepreneur.

Le grand export

L’intégration de nouvelles technologies, mais aussi la renommée du Made In France permettent à Maîtrise Technologique d’apporter de la valeur ajoutée sur un marché français mature, devenu un marché de renouvellement et d’y occuper une position de leader. Elles lui ont aussi ouvert en grand les portes de l’export. "La crédibilité de notre offre se trouve renforcée." En 2017, l’entreprise, fondée en 1989, réalisait 5 % de son chiffre d’affaires au-delà des frontières françaises, aujourd’hui, cette part dépasse les 20 %. "Nous avons densifié notre présence en Europe, en Irlande ou en Hongrie par exemple. Nous avons aussi décroché un nouveau partenaire en Pologne, un intégrateur du monde de la route. Puis en 2022, nous avons concrétisé nos premières commandes en Colombie, premier pays en grand export et nous étions au début de l’été au Mexique avec Bpifrance."

2022 résonne comme l’année de la concrétisation pour Fabien Sarrazin, qui confie avoir multiplié par deux l’effectif (18 salariés aujourd’hui) et par 1,5 le chiffre d’affaires de l’entreprise depuis sa reprise. Ce chiffre d’affaires a atteint les 3,2 millions d’euros en 2021. D’ici 2026, il espère le doubler avec près de la moitié réalisée à l’international. "Le grand export nous offre un relais de croissance très important. Quand on mesure les besoins des marchés que nous attaquons, marchés qui mènent de nouveaux projets d’infrastructure d’envergure, nos projections sont loin d’être utopistes. Rien qu’en Colombie, le pays a lancé la construction de 800 km de tunnels entre 2019 et 2027."

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition