Marseille

Services

Comment le groupement d'employeurs permet à Onet Santé de trouver des employés

Par Hélène Lascols, le 01 décembre 2021

<p>Pour contourner les difficultés de recrutement, Onet Santé, filiale du groupe Onet spécialiste de la propreté dans les milieux de santé, adhère au Groupement d’employeurs pour l’insertion et la qualification (Gieq). Cette solution lui permet de recruter des personnels formés et disponibles, souvent éloignés de l’emploi.</p>

Nicolas Garcia, directeur d’agence chez Onet Santé.
Nicolas Garcia, directeur d’agence chez Onet Santé. — Photo : DR

Depuis la fin de la crise sanitaire, la tension sur le marché de la propreté s’est encore renforcée. "Aujourd’hui, on est quasiment à une situation de plein-emploi. En plus, de nombreuses personnes ont choisi de changer de vie professionnelle et nos métiers, peu attractifs, peinent à convaincre les candidats à l’embauche. C’est d’ailleurs la première année, en 25 ans de carrière, que je perds un chantier faute de main-d’œuvre", déplore Nicolas Garcia, directeur d’agence chez Onet Santé, filiale du groupe Onet, spécialisée dans la propreté en milieux de santé. Depuis deux mois, pour trouver les employés dont il a besoin, le directeur estime faire trois fois plus appel au Groupement d’employeur pour l’insertion et la qualification (Geiq) qu’à l’accoutumée et le sollicite aussi pour opérer une veille de recrutement.

"Avec 400 salariés, dont la plupart sont des agents de service, nous avons un besoin permanent de recruter, entre 5 à 10 agents par jour, minimum", considère le directeur, qui ajoute s’être tourné vers le Geiq, "car cet outil permet à la fois de recruter des personnels formés et disponibles et de sécuriser les parcours."

Un outil RH piloté par les entreprises

Le partenariat avec les Geiq Propreté, inscrit dans la stratégie nationale RSE du groupe Onet, n’est pas nouveau. Nicolas Garcia est même à l’origine de la création du Geiq propreté à Marseille. Il y a 18 ans, il s’agissait pour lui de trouver les personnels nécessaires pour assurer le marché de propreté de l’Institut Paoli Calmette à Marseille, un centre de lutte contre le cancer. L’entreprise travaille aussi pour les établissements de l’APHM (Assistance publique - Hôpitaux de Marseille), de gros établissements de santé, comme de plus petits centres de santé.

En tant qu’entreprise adhérente du Geiq, "Onet Santé prend part au projet associatif et parie finalement sur le potentiel de candidats, pour la plupart, éloignés de l’emploi, pour résoudre ses problématiques de recrutement." Le groupement est en quelque sorte un outil mutualisé de recrutement, de qualification et d’accompagnement, mettant à disposition des salariés pour des parcours de 6 à 24 mois. "Le Geiq recueille le besoin RH de l’entreprise, analyse sa demande, recherche des candidats et construit un parcours de formation. Il propose aussi un accompagnement socioprofessionnel à chaque salarié, favorisant ainsi la réussite du retour pérenne à l’emploi", détaille Nicolas Garcia.

Aujourd’hui, Onet Santé représente à lui seul 35 % de l’activité du Geiq Propreté à Marseille qui, depuis sa création en 2003, a embauché environ 1 250 personnes en alternance et compte 65 % de sorties positives, soit 810 personnes embauchées dans les entreprises de propreté adhérentes.

Nicolas Garcia, directeur d’agence chez Onet Santé.
Nicolas Garcia, directeur d’agence chez Onet Santé. — Photo : DR

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail