Marseille

Santé

ABL Diagnostics veut être dans le top 3 mondial du diagnostic

Par Didier Gazanhes, le 08 décembre 2022

La société ABL Diagnostic, dont le laboratoire et la recherche et développement sont basés à Marseille, est entrée en Bourse début septembre. Elle envisage une forte croissance dans les trois années à venir et ambitionne de se positionner dans le top 3 mondial du diagnostic.

Chalom Sayada, fondateur de la société ABL Diagnostics.
Chalom Sayada, fondateur de la société ABL Diagnostics. — Photo : Emmanuel Claude/Focalize

L'ambition de la société ABL Diagnostics est résolument internationale. La société dont le siège est actuellement à Paris, et qui compte une trentaine de salariés en France, dont une vingtaine à Marseille dans son pôle laboratoire et recherche et développement, est positionnée dans la fabrication de kits de diagnostic destinés aux laboratoires. Des produits qu'elle vend d'ores et déjà en France et à l'export. "Nous avons développé une expertise propriétaire des processus de séquençage et nous pouvons ainsi détecter des mutations au sein des maladies infectieuses", explique Chalom Sayada, fondateur de l’entreprise, intégrée au groupe ABL, basé au Luxembourg, qui regroupe diverses activités dans le domaine de la santé. ABL Diagnostics propose ainsi des kits pour la détection du Sida, du Covid-19, des hépatites virales ou encore la tuberculose. L’entreprise compte 25 coffrets de kits différents, et en vise une centaine dans les trois à quatre ans, sur des maladies nouvelles telles que la variole du singe ou à fort impact comme le cytomégalovirus pour les patients transplantés ou le papillomavirus pour le cancer du col de l’utérus. "Personne ne dispose d’une telle gamme. L’effet de gamme est un argument majeur pour les laboratoires".

80 % du chiffre d’affaires à l’export

"Nous commercialisons aujourd’hui nos produits dans près de 45 pays dans le monde entier via des distributeurs. Nous sommes ainsi présents en Espagne, en Afrique du Sud et nous avons également une filiale à Boston, aux États-Unis. Par notre cotation sur Euronext Paris, effective depuis le 1er septembre, nous allons pouvoir lever des fonds pour financer nos investissements de développement", poursuit le dirigeant. ABL Diagnostics réalise actuellement 80 % de ses 10 millions d’euros de chiffre d’affaires à l’export. En Europe, la PME n’ayant pas trouvé de distributeurs, travaille en direct avec les laboratoires. La cotation en Bourse devrait lui donner une visibilité plus importante susceptible d’attirer des intermédiaires. "Nous n’avons que trois ou quatre concurrents dans le monde, mais de tailles plus importantes."

Au total, dans le monde, Chalom Sayada estime à près de 20 000 le nombre de laboratoires capables d’acheter les produits de l’entreprise. "Pour l’instant, nous n’en comptons qu’une centaine parmi nos clients. Nous misons sur une importante croissance organique…" Le marché mondial du génotypage devrait atteindre 46,4 milliards de dollars d'ici à 2027 avec un taux de croissance annuel de 18,8%. Un rythme de développement dont ABL Diagnostics entend bien profiter afin de se hisser dans le Top 3 mondial du marché.

L’entreprise dispose également depuis janvier 2020 du marquage CE qui devrait permettre d’élargir la diffusion de ses produits. "Pendant la crise sanitaire, nous avons connu une forte croissance en développant des tests pour le Covid. Nous avons ensuite réinvesti, avec l’aide de Bpifrance, afin d’accroître nos capacités de production à Marseille". L’entreprise a ainsi acheté plusieurs machines qui lui ont permis de multiplier par cinq ses capacités de production.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition