Haute-Garonne

Tourisme

Commercial

Venant de remporter le marché des visites guidées de La Défense, Manatour retrouve le chemin de la croissance

Par Philippe Kallenbrunn, le 21 novembre 2023

Pénalisé par le Covid, le groupe de tourisme de découverte économique et culturelle Manatour, se porte mieux : il vient de décrocher la gestion et l’exploitation des visites guidées du quartier de La Défense et va lancer un projet digital inédit début 2024.

Pierre-Olivier Nau, qui a pris la présidence du groupe Manatour il y a quatre ans et demi, est en train d’actionner son plan de développement, longtemps freiné par le Covid.
Pierre-Olivier Nau, qui a pris la présidence du groupe Manatour il y a quatre ans et demi, est en train d’actionner son plan de développement, longtemps freiné par le Covid. — Photo : DR

Le groupe Manatour (110 salariés, CA prévisionnel 2023 : 8 M€), leader en tourisme de découverte économique et culturelle basé à Blagnac (Haute-Garonne), vient de se voir confier par l’établissement public Paris La Défense la gestion des visites guidées et commentées du quartier de La Défense. Ce territoire urbain de plus de 560 hectares, où se côtoient 180 000 salariés, 50 000 habitants et 70 000 étudiants, accueille les sièges sociaux des plus grandes entreprises du CAC 40, de PME et de start-up. Il est le premier quartier d’affaires d’Europe. Piéton et unique en France par sa verticalité, il abrite plus de 50 œuvres d’art et 131 hectares d’espaces végétalisés. Manatour propose notamment deux visites thématiques, l’une consacrée à l’architecture et à l’urbanisme du lieu, l’autre à l’art contemporain. En octobre 2021, le groupe avait franchi un premier cap dans la capitale, devenant l’opérateur des visites guidées et commentées du Palais Garnier, siège de l’Opéra de Paris.

D’autres lieux parisiens

"Nous avons deux métiers de base, rappelle Pierre-Olivier Nau, le président de Manatour. D’une part, la gestion et l’exploitation d’équipements culturels publics mais aussi dans les domaines scientifiques, techniques et industriels, et, d’autre part, la transmission des savoirs et des connaissances, à travers nos guides médiateurs. Comme nous souhaitons croître partout en France, et en particulier à Paris, nous nous intéressons en effet au patrimoine et à la culture envisagée de manière plus classique. À l’avenir, nous pourrions assurer les visites guidées de lieux parisiens. C’est un axe de développement très fort, tout en maintenant notre position dans le secteur industriel, inscrit dans notre ADN." Manatour s’illustre particulièrement aux côtés de grands noms tels qu’Airbus (Toulouse, Nantes, Saint-Nazaire) ou EDF (Normandie, Bretagne, Pays de la Loire, Occitanie). Depuis 2015, le groupe est aussi le gestionnaire du musée aéronautique Aeroscopia à Blagnac, qui accueille 200 000 visiteurs par an. "Nous organisons par exemple pour les salariés d’EDF, sponsor des JO, la visite du village olympique de Saint-Denis", indique le dirigeant, par ailleurs président du Medef 31. Manatour s’appuie sur une équipe de 55 guides conférenciers et médiateurs, salariés à temps partiel pour la grande majorité d’entre eux, et auxquels elle propose des formations permanentes.

E-visites de l’Opéra de Paris

Fortement impacté par le Covid, qui a freiné son développement, le groupe retrouve le chemin de la croissance cette année. "À fin octobre 2023, nous avons enregistré près de 20 % de plus sur notre chiffre d’affaires par rapport à l’ensemble de l’année 2022, précise Pierre-Olivier Nau. Si les mois de novembre et de décembre ne s’avèrent pas trop pénalisants, certains sites ayant réduit leur activité d’accueil en raison du passage du plan Vigipirate au niveau Urgence attentat, il est probable que nous retrouvions enfin le chemin des bénéfices."

Manatour prépare donc la suite : un projet innovant dans le digital. Début 2024, le groupe proposera en effet des e-visites du Palais Garnier ouvertes à tous, en compagnie d’un guide qui apparaîtra dans une lucarne de l’écran et avec lequel les visiteurs (30 à 40 au maximum) pourront interagir pour poser leurs questions. L’agence digitale Mazedia, basée à Saint-Herblain (Loire-Atlantique), a créé la plateforme de visite. "Nous serons les premiers à lancer la e-visite d’un grand site français, se félicite Pierre-Olivier Nau. Nous allons la proposer dans les Ehpad, dans les lycées français partout dans le monde ou encore aux publics empêchés."

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition