Montpellier

Sport

Sports extrêmes : le Fise propulse Hurricane Group à l'international

Par Anthony Rey, le 17 mai 2022

Le Festival international des sports extrêmes (Fise) revient à Montpellier après une longue interruption liée au Covid. L’organisateur Hurricane Group exploite 25 ans d’expérience acquise en marketing autour de cet événement mondial pour se diversifier tous azimuts.

Pour son 25e anniversaire, le Festival international des sports extrêmes (Fise) accueillera 600 000 spectateurs du 25 au 29 mai, à Montpellier.
Pour son 25e anniversaire, le Festival international des sports extrêmes (Fise) accueillera 600 000 spectateurs du 25 au 29 mai, à Montpellier. — Photo : Cedric de Rodot

Du 25 au 29 mai, les plus grands champions de BMX, de skateboard et de "Parkour" (discipline sportive acrobatique qui consiste à franchir des obstacles urbains ou naturels par des mouvements rapides et agiles) vont retrouver les berges du Lez, à Montpellier, pour en découdre dans le cadre du Festival international des sports extrêmes (Fise). L’événement mondial phare des sports urbains revient, après deux ans d’arrêt lié au Covid, sans renier ses ambitions. Si de nouvelles règles de sécurité au sujet des crues ont éliminé le wakeboard du programme, l’organisateur du Fise, Hurricane Group (76 salariés, CA 2021 : 7,9 M€), a concocté une symbolique 25e édition où 2 000 athlètes professionnels et amateurs sont attendus, et où de nouvelles disciplines connexes aux sports urbains, comme le street art, feront leurs débuts. Le budget de l'événement se monte à 2,5 millions d’euros.

Un acteur de poids dans l’industrie sportive

Revenant aussi au Fise après sa création en 2019, le Urban Sports Summit est une plateforme qui permet aux décideurs de l’industrie sportive mondiale de se réunir et de plancher sur l’avenir des disciplines urbaines. Illustrant sa puissance sur le sujet, le festival a déjà servi au Comité International Olympique (CIO) pour valider l’inclusion du BMX Freestyle Park aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Cette année, de nouveaux sports à fort potentiel, comme la trottinette et le Parkour, seront en observation en vue des JO de Los Angeles de 2028. "Les critères demandés par le CIO sont l’existence d’un circuit international, une pratique paritaire entre femmes et hommes et une forte attractivité mondiale. Grâce au Fise, nous pouvons montrer que toutes les cases sont cochées", estime Hervé André-Benoit, PDG de Hurricane.

En effet, la PME montpelliéraine cultive la dimension internationale du Fise, malgré les effets persistants de la pandémie. Le festival intégrera 5 coupes du monde dans cette édition 2022 et s'exporte à l'étranger : la tournée mondiale Fise World Series, organisée par Hurricane dans plusieurs pays, s'arrêtera en Australie cette année. Les Fise programmés en Chine et en Russie ont été annulés en raison du Covid et de la guerre en Ukraine, mais Hurricane prévoit déjà de rebondir en 2023. "Nous prévoyons quatre événements au minimum en 2023. Nous avons de bons espoirs au Japon et en Chine, et nous progressons bien aux États-Unis", révèle Hervé André-Benoit.

Sur le plan de l’audience, l’édition 2022 attend 600 000 spectateurs à Montpellier, mais bien plus grâce au numérique. Le festival génère 25 millions de vues sur les réseaux sociaux, comme Facebook. Cette année, il sera diffusé en direct sur MCS Extreme, première plateforme de streaming dédiée aux sports extrêmes.

Le bond de croissance de Print Event

Malgré l’énergie déployée, le coup encaissé lors de la crise sanitaire a été rude. Le chiffre d’affaires de Hurricane a chuté de 15 à 5 millions d’euros en 2020, avant de remonter à 7,9 millions l’an passé. L’entreprise table sur 14 millions en 2022, mais la part de l’événementiel baissera de 85 à 35 % de l’activité globale. "Nous devons diversifier nos revenus", justifie Hervé André-Benoit.

L’axe majeur de cette stratégie est Print Event, une société spécialisée dans la signalétique et la communication. Prestataire du Fise, qui représentait 60 % de son chiffre d’affaires, elle a été rachetée et internalisée par Hurricane en 2018 pour la développer sur de nouveaux marchés. Parmi les derniers clients signés : le Club France des JO de Tokyo, les marques Kärcher et surtout Kering Eyewear, "notre première percée dans le monde du luxe, où nous allons foncer", annonce Hervé André-Benoit.

De fait, Print Event, dont les effectifs ont bondi de 4 à 20 salariés (50 prévus d’ici la fin 2024), devrait représenter sous peu la moitié de l’activité de Hurricane. Parmi les autres axes de diversification choisis par l’entreprise : la production d’équipements pour sports urbains (filiale H Park) et de parcours pour vélos et BMX (H Tracks), la production vidéo (prestations pour MCS Extreme), et même la formation, à travers Fise Academy by Keyce, une école dédiée au management et au marketing du sport cocréée en 2021 avec Keyce Business School.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition