Creuse

Industrie

RSE

Atulam va rénover des logements pour héberger ses salariés

Par Romain Béteille, le 27 novembre 2023

La PME  creusoise Atulam a recruté 70 personnes en deux ans. Pour continuer d’attirer les talents dans son usine rurale, elle va racheter et rénover un bâtiment et y développer un projet de colocation temporaire pour ses salariés, alternants et apprentis. En parallèle, elle continue d’investir dans ses équipements industriels.

La PME creusoise Atulam a recruté 41 personnes en 2022 et 30 en 2023.
La PME creusoise Atulam a recruté 41 personnes en 2022 et 30 en 2023. — Photo : Mario Tarantini

Quarante-et-un recrutements en 2022, une trentaine déjà assurés en 2023. La PME Atulam (200 salariés), qui fabrique sur-mesure des fenêtres et portes en bois dans son usine de Jarnages (Creuse), continue de recruter pour augmenter sa capacité de production, aujourd’hui capée à 80 fenêtres par jour. "Le Covid a été un accélérateur, nous surfons sur ce marché et sur celui de la rénovation. Ce booster ponctuel nous a permis d’embaucher et de produire davantage. Et nous continuons d’investir", explique Xavier Lecompte, PDG de l’entreprise.

Expérimentation sur trois ans

"Nous sommes une entreprise rurale mais attirante. Notre développement passe forcément par des recrutements. Le logement et le déplacement sont un vrai enjeu", introduit le dirigeant. Pour continuer d’attirer dans cette commune rurale de 600 habitants, Atulam a réfléchi à une initiative originale, imaginée avec la mairie et née d’une difficulté à loger un intérimaire.

Courant 2024, elle prévoit de rénover après rachat - pour un budget de 240 000 euros dont 80 000 euros de subvention régionale - un ensemble bâti à cinq minutes de son usine, l’ancienne Villa Family (concept hébergeant des personnes âgées et des familles d’accueil) à l’abandon depuis deux ans. L’objectif : le remettre aux normes pour y héberger en colocation sur des séjours temporaires des salariés, alternants ou jeunes en apprentissage.

"Le rez-de-chaussée a trois chambres avec douches et toilettes séparées, et l’étage dispose d’un appartement anciennement dédié à une famille où nous allons refaire deux chambres. Nous rachetons aussi la partie centrale du bien, qui servait à loger un intérimaire quand la famille partait en vacances, pour faire des parties communes", détaille Christophe Neveu, responsable des ressources humaines d’Atulam.

Cette expérimentation, prévue sur trois ans, répond à la fois aux problématiques de recrutement et de mobilité des nouveaux employés d’Atulam. "Si le modèle fonctionne, nous sommes ouverts pour le démultiplier", anticipe même Xavier Lecompte. "La colocation nous permettra d’héberger plus de monde. Elle peut être destinée à des jeunes en période d’essai cherchant à être hébergés quelques mois ou des postes administratifs de personnes encore salariés chez nous mais parties dans d’autres régions qui souhaiteraient venir une semaine dans le mois. L’idée, c’est que ça tourne", abonde Christophe Neveu.

Investissements continus

Atulam a d’autres dossiers en réflexion dans la même logique, comme la mise en place l’an prochain d’une application pour démocratiser le covoiturage en interne. Elle continue de recruter et d’investir (en moyenne un million d’euros par an) dans son outil industriel. Après avoir déboursé 1,2 million d’euros en 2022 pour l’achat de deux robots et d’une cabine de peinture pour livrer ses fenêtres peintes aux installateurs, Atulam finalise l’achat d’un robot d’usinage et d’une machine à faire des petits bois "pour les moulures et assemblages". Elle ambitionne enfin un plan de 3 à 5 millions d’euros à cinq ans "pour réindustrialiser toute la partie usinage des menuiseries et créer une ligne sur mesure automatisée capable de fonctionner 24 heures sur 24", révèle encore le PDG. Il lui faudra encore du monde pour atteindre son objectif : doubler à dix ans son chiffre d’affaires de 2019, soit 18,5 millions d’euros.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition