Rouen

Assurance

Resultats en hausse pour la Matmut en 2017

Par Sébastien Colle, le 24 mai 2018

L'année 2017 marque une progression dans tous les domaines pour l'assureur mutualiste rouennais Matmut. Le groupe poursuit sa stratégie de mutation et de partenariats.

André Renaudin, directeur général d'AG2R La Mondiale et Nicolas Gomart, directeur général du groupe Matmut, lors de la présentation du plan de rapprochement des deux groupes d'assurance, à Paris le 18 janvier dernier.
André Renaudin, directeur général d'AG2R La Mondiale et Nicolas Gomart, directeur général du groupe Matmut, lors de la présentation du plan de rapprochement des deux groupes d'assurance, à Paris le 18 janvier dernier. — Photo : Matmut

L'année 2017 marque une progression dans tous les domaines pour l'assureur mutualiste rouennais Matmut. Le groupe dont l'activité assurance dommages représente encore plus de 80% de l'activité, et dont 5% du chiffre d'affaires dommages est réalisé sur le marché des entreprises, enregistre notamment une hausse de son activité santé de 5% en un an, soit près de 15% du chiffre d'affaires total de l'assureur. Une progression qui se retrouve également du côté du marché des professionnels et des entreprises qui représente 8% du chiffre d'affaires du groupe contre 4% fin 2015. Avec 3,3 millions de sociétaires (+1,1% par rapport à 2016), le chiffre d'affaires du groupe s'élève à 2,1 milliards d'euros, en hausse de 3,1% pour un résultat net combiné de 32,2 millions d'euros (+83%) et un résultat financier de 163 millions d'euros. Le groupe dispose de plus d'1,5 milliard d'euros de fonds propres, soit une augmentation de +3%.

Une stratégie de mutation et de partenariats

S'adapter et se développer dans un univers concurrentiel modifié par la révolution numérique, c'est tout l'enjeu du plan stratégique #Ambition Matmut 2018-2020 mené par l'assureur rouennais depuis 2017. Articulé autour de 6 thématiques et 30 chantiers de transformation, le plan s'intéresse à l'offre, la distribution, les opérations, le pilotage-coûts, les paris stratégiques et la cohésion sociale. Parmi les évolutions notables, on note la naissance de la SGAM prudentielle Groupe Matmut, le 1er janvier 2018: : la SGAM groupe Matmut regroupant Matmut SAM, Matmut mutualité, Ociane groupe Matmut, AMF SAM, Mutlog et Mutlog garanties. Le Conseil d'administration de la nouvelle entité a approuvé à l'unanimité la nomination de Nicolas Gomart (directeur général du groupe Matmut) au poste de P-dg de la SGAM.

L'année 2017 a également été celle de la création de Cardif IARD, la société d'assurance dommages détenue à 66% par BNP Paribas Cardif et à 34% par la Matmut. Une nouvelle filiale pour laquelle la Matmut a finalisé un ensemble de bureaux de 17 500 m2 face à son siège historique, rue de Sotteville à Rouen, pour un coût de 45 M€ et capable d'accueillir, à moyen terme, les 700 salariés de Cardif IARD. Un projet fortement porté par Daniel Havis, président de la Matmut: « Pour nous, les mutualisations induites sont l'occasion de mieux comprendre le fonctionnement de la bancassurance et pour BNP Paribas, il était nécessaire d'avoir une offre performante face à la concurrence ».

L'alliance avec AG2R

Présenté début 2018, le projet de rapprochement avec le groupe AG2R La Mondiale doit être soumis pour approbation à l'assemblée générale Matmut du 2 juin prochain. Avec pour objectif de constituer le premier groupe français de protection sociale en assurance des personnes et de leurs biens. Le rapprochement effectif est visé pour le 1er janvier 2019, avec déjà une indication sur la gouvernance du futur ensemble, André Renaudin, directeur général d'AG2R La Mondiale, ayant déclaré qu'il laisserait la tête du futur groupe commun à Nicolas Gomart dès 2021. Une alliance entre deux acteurs de l'assurance de taille différente (AG2R La Mondiale enregistrait 10 milliards d'euros de chiffre d'affaires dans le domaine de l'assurance de personnes en 2016) qui pourrait donner matière à quelques inquiétudes pour l'avenir de la Matmut, point sur lequel Daniel Havis se veut rassurant: « Le rapprochement avec AG2R La Mondiale est né d’une volonté commune de créer un opérateur d’assurance à 360°, avec une offre globale, "universelle" pour tous secteurs. Cette alliance s’effectue entre acteurs de l’économie sociale et ne peut que renforcer l’ensemble des composantes et de leurs moyens d’action. De plus, la logique d’AG2R La Mondiale est de préserver les métiers dans leurs spécificités et nous avons pris des engagements forts de préservation des bassins d’emploi. Il n’y a donc pas à nourrir une quelconque inquiétude pour le groupe Matmut, qui est à Rouen et le restera ».

Une présence historique à Rouen pour laquelle le président de la Matmut donne de nouveaux gages: « Et pour être encore plus rassurant, j’annonce qu’un nouvel acteur proche de la Matmut va s’installer dans l’agglomération rouennaise. Il s’agit d’Inter Mutuelles Assistance (IMA, NDLR), dont nous sommes actionnaire et dont je suis le président du conseil de surveillance. IMA projette d’ici fin 2018 l’ouverture sur la commune de Petit-Quevilly d’un site regroupant au démarrage 150 collaborateurs, et qui sera amené à se développer. »

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition