Calvados

Imprimerie

L’imprimeur Sériprim se diversifie pour faciliter la mise en place des mesures barrière

Par Sylvie Mignard, le 11 juin 2020

Pour retrouver une certaine activité durant la crise sanitaire, l’entreprise Sériprim (Glos), spécialisée dans l’impression et le marquage de tout type de supports, s’est diversifiée en produisant des « kits Covid-19 » proposant des écrans de protections et des adhésifs de signalétique.

L’entreprise Sériprim, à Glos, s’est diversifiée en produisant des « kits Covid-19 » comportant des écrans de protections et des adhésifs de signalétique.
L’entreprise Sériprim, à Glos, s’est diversifiée en produisant des « kits Covid-19 » comportant des écrans de protections et des adhésifs de signalétique. — Photo : © Seriprim

Comme beaucoup d’autres imprimeurs, Sériprim (1,8 M€ de chiffre d’affaires, 18 salariés) a dû baisser le rideau dès le 17 mars et mettre l’ensemble de ses salariés en activité partielle. Installée à Glos près de Lisieux, l’entreprise fondée en 1985 et spécialisée dans les enseignes lumineuses, panneaux, adhésifs, flyers et brochures, n’a pas tardé à rebondir en proposant, dès le 20 avril, des « kits covid-19 » à destination des commerçants, médecins, hôpitaux et établissements recevant du public. « Nous avons eu très rapidement des demandes pour des supports en plexiglas », explique Julien Rognon, co-gérant de Sériprim. « Cependant nous nous sommes heurtés à des problèmes d’approvisionnement. Pour y remédier, nous avons utilisé des matières premières que nous employons habituellement pour créer des enseignes lumineuses ».

Une offre qui permet de relancer l’entreprise

À la place des protections en plexiglas, l’entreprise a ainsi proposé des supports en aluminium composite sur lesquels un film polyester rigide et transparent est appliqué. Une technique qui permet de former et d’évider les supports à la demande et offre un entretien aussi facile que pour le plexiglas. « Surtout, le coût de revient est deux fois moins important que le plexiglas », souligne le gérant. Un atout de poids pour certains clients qui, tels les restaurateurs, doivent s’équiper de nombreux écrans de protection. En complément de cette offre, Sériprim produit des stickers pour le marquage au sol, intérieur ou extérieur, le vitrage, le mobilier ou encore un totem personnalisable pour les distributeurs de gel hydroalcoolique. « À la réouverture, ces produits liés à l’épidémie de Covid-19 nous ont permis de retrouver environ le tiers de notre chiffre d’affaires », relève Julien Rognon.
Depuis le déconfinement, Seriprim a repris progressivement ses activités habituelles. « Une fois que les commerçants seront équipés, cette production devrait devenir plus marginale. Aujourd’hui, nous avons retrouvé environ 75 % de notre activité habituelle et tous nos salariés ont pu reprendre leur poste. » Et le gérant se veut optimiste : « Si la tendance reste identique, nous n’avons pas de grosses inquiétudes sur le devenir de l’entreprise ».

L’entreprise Sériprim, à Glos, s’est diversifiée en produisant des « kits Covid-19 » comportant des écrans de protections et des adhésifs de signalétique.
L’entreprise Sériprim, à Glos, s’est diversifiée en produisant des « kits Covid-19 » comportant des écrans de protections et des adhésifs de signalétique. — Photo : © Seriprim

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail