Normandie

Attractivité

Hippolia accélère sur l’Europe et l’innovation

Par Isabelle Evrard, le 10 janvier 2020

Le Pôle de compétitivité de la filière équine française, Hippolia, installé à Colombelles (Calvados) affiche une stratégie ambitieuse d’ici 2024 : favoriser l’émergence de projets collaboratifs à dimension européenne et fédérer 300 membres et partenaires.

Le Centre d'Imagerie et de Recherche sur les Affections Locomotrices Equines (CIRALE) est un centre de référence mondialement reconnu pour l'étude des troubles locomoteurs et des causes de contre-performance chez les chevaux de sport et de course.
Le Centre d'Imagerie et de Recherche sur les Affections Locomotrices Equines (CIRALE) est un centre de référence mondialement reconnu pour l'étude des troubles locomoteurs et des causes de contre-performance chez les chevaux de sport et de course. — Photo : © Cirale

L’année 2019 aura été une année de transition pour Hippolia, le pôle dédié à la filière équine française, installé au cœur de la Normandie à Colombelles. Delphine Robin a pris, cet été, la direction du pôle, à la suite d’Audrey Aussibal. Dans le même temps, l’équipe a été renforcée avec l’arrivée de trois chargés de projets au service de l’accompagnement des laboratoires de recherche, de l’innovation et du développement de l’offre envers les distributeurs. « Notre ambition est de rassembler toute la chaîne de valeurs de la filière équine et de favoriser les projets collaboratifs entre les différents secteurs d’activité », souligne Delphine Robin.
Dans le cadre de sa stratégie à l’horizon 2024, Hippolia souhaite aller plus loin et accompagner les projets les plus ambitieux vers des financements européens comme « Horizon Europe » et « Erasmus 6 Sport ».

Digitalisation de la filière

Trois axes prioritaires de R & D ont été définis pour les années à venir : la santé équine, les cavaliers et la digitalisation de la filière avec notamment la montée des projets « écurie 4.0 ». Le pôle va travailler sur la mise en place de nouveaux services aux entreprises tels que la création d’un panel de consommateurs pour tester les produits innovants, la promotion des produits via les réseaux sociaux tels qu'Instagram, et la multiplication des modules de veilles économiques visant à identifier les appels à projets européens pour accroître les possibilités de business. « La particularité de notre pôle est d’être national avec un siège en Normandie. 34 % de nos membres sont d’ailleurs basés sur notre territoire », commente la directrice qui souhaite que la filière équine française devienne « le leader mondial en matière d’innovation mais avec un cœur battant en Normandie ».

Une filière créatrice d’emplois

Delphine Robin, directrice du pôle Hippolia à Colombelles
Delphine Robin, directrice du pôle Hippolia à Colombelles - Photo : © Isabelle Evrard - Le Journal des Entreprises

À l’origine considérée comme un marché de niche, la filière équine a creusé sa place dans l’industrie française. Avec 845 entreprises industrielles et de services implantées sur le territoire français, la filière représente 1,9 Md€ de chiffre d’affaires, dont 12 % à l’export. Avec  15,8 % du nombre d’entreprises spécialisées en industrie et service installées sur son territoire, la Normandie se place en 2e position derrière l’Île-de-France (16,9 %). Une filière qui se porte bien et qui affiche une croissance générale de + 4 % de son chiffre d’affaires par an (+ 9 % pour les 203 membres d’Hippolia) et crée en moyenne chaque année une centaine d’emplois. À l’échelle nationale, la Normandie, région fortement prisée des porteurs de projets, représente 29 % des entreprises de l’industrie et des services de moins de trois ans créées dans la filière.

Une attractivité qui va encore se renforcer avec les grands projets en cours, notamment Kinésia à Goustranville (Calvados), qui prévoit la construction d’une unité de balnéothérapie unique au monde dédiée à la kinésithérapie et la rééducation du cheval.

« Notre ambition est de rassembler toute la chaîne de valeurs de la filière équine »

Le Centre d'Imagerie et de Recherche sur les Affections Locomotrices Equines (CIRALE) est un centre de référence mondialement reconnu pour l'étude des troubles locomoteurs et des causes de contre-performance chez les chevaux de sport et de course.
Le Centre d'Imagerie et de Recherche sur les Affections Locomotrices Equines (CIRALE) est un centre de référence mondialement reconnu pour l'étude des troubles locomoteurs et des causes de contre-performance chez les chevaux de sport et de course. — Photo : © Cirale

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail