Lille

Services

Lille Grand Palais : la prochaine décennie sous le signe de l'international

Par Jeanne Magnien, le 30 janvier 2018

Lille Grand Palais a fait part fin janvier de ses résultats pour l'année écoulée. Et a présenté sa feuille de route pour les dix prochaines années, portée par des ambitions internationales.

Lille Grand Palais a accueilli un million de personnes en 2016-2017, dont seulement 10% d'étrangers. Une proportion que l'équipe dirigeante entend voir augmenter fortement dans les dix années à venir. — Photo : Maxime Dufour Photographies

Lille Grand Palais a connu une saison 2016-2017 riche en évènements, soulignent les équipes dirigeantes. Pour la première fois, l'équipement lillois a franchi la barre des 19 M€ de chiffre d'affaires, se rapprochant de son objectif d'atteindre et de dépasser les 20 M€ de chiffre d'affaires annuel. Surtout, cette ambition continuera à être portée par les mêmes équipes dans les dix ans à venir, la Saem Lille Grand Palais ayant conservé, de haute lutte, la DSP jusqu'en fin 2027.

1 million de personnes en 2016-2017

L'année 2016-2017 a donc été bonne pour l'équipement lillois, qui joue à la fois le rôle de palais des congrès, de zénith, et de parc des expositions, a rappelé Stéphane Kintzig, son nouveau directeur général, entré en fonction en septembre dernier. En tout, Lille Grand Palais a accueilli 305 évènements, qui ont drainé 1 million de personnes.

Lille Grand Palais a réalisé 19,1 M€ de chiffre d'affaires en 2016-2017, pour un résultat net de 533 000€ après versement de la redevance annuelle à la ville de Lille, d'un montant cette année de 2,5 M€. « Notre établissement est bénéficiaire depuis plusieurs années déjà, ce qui nous autorise à la fois une certaine créativité, et un haut niveau d'investissement pour assurer une grande maîtrise technique, et assurer le meilleur déroulement des évènements, même les plus pointus comme le FIC, encore récemment, » souligne Jacques Richir, le président de la Saem Lille Grand Palais.

Dix ans pour s'internationaliser

Stéphane Kintzig a également présenté les grandes lignes de son programme pour les dix ans à venir. Et n'a pas caché nourrir de grandes ambitions internationales pour Lille Grand Palais, qui l'an passé, pour la partie congrès et salons, n'a accueilli que 10% d'évènements à rayonnement international, contre 48% à l'audience nationale et 42%, uniquement régionale. « Il y a quinze ans, personne ne connaissait ni ne savait situer Davos sur une carte, aujourd'hui, c'est un nom qui parle immédiatement à tout le monde. C'est mon ambition pour Lille Grand Palais, que de réussir à installer dans les dix ans un ou plusieurs évènements à rayonnement mondial, en lien avec l'activité économique de la ville. Nous devons mieux tirer parti de la position unique et idéale de la métropole, mais cela ne se fera pas sans une mobilisation des institutions nationales et locales ».

« Nous avons déjà engagé des efforts de communication et de positionnement à l'international, que nous allons renforcer à l'avenir. Mais c'est l'ensemble de la métropole qui doit s'internationaliser, pour mieux capter des évènements internationaux et donc, anglophones», estime pour sa part Jacques Richir. « Si on arrive à jouer cette carte, il est certain que l'activité à Lille Grand Palais va décoller, mais il faut que les organisateurs d'évènements se placent dans cette optique, et autour, que les hôteliers et les restaurateurs améliorent le niveau d'anglais de leurs équipes. »

Lille Grand Palais a accueilli un million de personnes en 2016-2017, dont seulement 10% d'étrangers. Une proportion que l'équipe dirigeante entend voir augmenter fortement dans les dix années à venir. — Photo : Maxime Dufour Photographies

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture