Hauts-de-France

Banque

La Caisse d'Épargne Hauts-de-France s'intéresse aux entreprises en difficultés

Par Elodie Soury-Lavergne, le 01 mars 2019

La Caisse d'Épargne Hauts-de-France va lancer la première banque régionale dédiée aux entreprises faisant l'objet d'une procédure collective. 

De gauche à droite : Laurent Roubin, président du directoire de la Caisse d'Epargne Hauts-de-France et  Philippe Lamblin, président du conseil de surveillance.
De gauche à droite : Laurent Roubin, président du directoire de la Caisse d'Epargne Hauts-de-France et Philippe Lamblin, président du conseil de surveillance. — Photo : Elodie Soury-Lavergne, le Journal des entreprises

À l’occasion de la présentation de ses résultats 2018, la Caisse d’Épargne Hauts-de-France a annoncé le lancement d’une activité en direction des entreprises en redressement judiciaire. Il s’agit d’une première dans la région, qui a enregistré 4 000 défaillances d’entreprises en 2018. Cette initiative s’inspire de la Caisse d’Épargne Rhône-Alpes, qui a déjà lancé ce concept.

Une banque régionale pour les entreprises en difficultés

Officiellement inaugurée en mai prochain, cette activité prendra la forme d’une banque dédiée aux entreprises en difficultés. « Dans les cas de procédure collective, l’administrateur judiciaire ouvre un compte pour l’entreprise concernée : nous ne trouvons pas logique que cela soit traité par d’autres acteurs bancaires, en dehors de la région », explique Laurent Roubin, président du directoire.

Dans un premier temps, cette banque accompagnera les entreprises déjà clientes de la caisse régionale, avant que son activité ne soit étendue à d’autres entreprises en difficultés. Une idée d’autant plus intéressante qu’elle constitue aussi un moyen de gagner de nouveaux clients, parmi les entreprises qui sortiront du redressement judiciaire. Le nom de la banque, tout comme ses effectifs, seront dévoilés en mai.

+12 % d'entreprises clientes en 2018

Avec cette activité, la Caisse d’Épargne Hauts-de-France entend donc se renforcer auprès des entreprises. Elle compte pour l’heure 31 000 clients professionnels (artisans, commerçants, professions libérales), 1 500 entreprises, 1 500 associations et institutionnels, 2 500 collectivités, 80 bailleurs sociaux et 600 professionnels de l’immobilier.

En 2018, la caisse régionale a accordé 2,8 milliards d’euros de nouveaux crédits aux entreprises et institutions, soit une hausse significative de +20 % par rapport à 2017. « Depuis une dizaine d’années, nous accélérons sur les autres acteurs que les particuliers et 2018 a été une année charnière », commente Laurent Roubin. La Caisse d’Épargne Hauts-de-France a d’ailleurs gagné, en 2018, 12 % de clients entreprises de plus qu’en 2017.

L’établissement bancaire se développe également vers les entreprises en Belgique, où sa succursale, partie de zéro il y a cinq ans, compte 80 entreprises et foncières de plus de 100 M€ de CA. Sur l’année 2018, elle a ainsi gagné une quinzaine de nouveaux clients de l’autre côté de la frontière. Pour poursuivre sur cette lancée, la caisse régionale souhaite exporter son activité conseils sur le marché belge.

Des résultats résilients dans un contexte tendu

En 2018, la Caisse d’Épargne Hauts-de-France a réalisé un PNB de 656,7 M€, soit 2,8 % de moins qu’en 2017. « Cette baisse est liée au contexte économique, avec des taux d’intérêt bas, une transformation digitale de la clientèle, etc. », justifie Laurent Roubin. Le résultat net gagne quant à lui +6 % entre 2017 et 2018, pour s’établir à 137,9 M€. Enfin, la caisse régionale a renforcé ses fonds propres en 2018, qui s’élèvent à 3,7 Md€ (+3,9 %), ce qui permet à ses dirigeants de se déclarer « sereins pour la suite ».

De gauche à droite : Laurent Roubin, président du directoire de la Caisse d'Epargne Hauts-de-France et  Philippe Lamblin, président du conseil de surveillance.
De gauche à droite : Laurent Roubin, président du directoire de la Caisse d'Epargne Hauts-de-France et Philippe Lamblin, président du conseil de surveillance. — Photo : Elodie Soury-Lavergne, le Journal des entreprises