Morbihan

BTP

Prefa Ouest bétonne sa croissance

Par Ségolène Mahias, le 09 septembre 2021

Prefa Ouest met le cap sur la Vraie-Croix. Le spécialiste des éléments en béton préfabriqué investit dans une nouvelle usine de 3 200 m². Avec ce projet, l'industriel passe la surmultipliée en terme de capacité de production et d'effectifs. 

D'ici quelques mois, Christophe Simon, co-dirigeant de Prefa Ouest, et ses équipes rejoindront leur nouvelle usine qui est en cours de construction à La Vraie-Croix. 
D'ici quelques mois, Christophe Simon, co-dirigeant de Prefa Ouest, et ses équipes rejoindront leur nouvelle usine qui est en cours de construction à La Vraie-Croix.  — Photo : Ségolène Mahias

Impossible ou presque de rater l’enseigne de Prefa Ouest lorsque l’on emprunte la RN 166 en direction de Vannes. Et pourtant en novembre, c’est à La Vraie-Croix, à quelques kilomètres de là, que la PME, qui réalise des éléments en béton préfabriqué, bâtira son avenir. Un avenir que Stéphane et Lise Simon, fondateurs et dirigeants de Prefa Ouest, voient en XXL. "Nous allons tripler notre surface de locaux et nos effectifs", commente Stéphane Simon. De 700 m² aujourd'hui, la surface de production passera à 2 800 m² à laquelle viendront s’ajouter 400 m² de bureaux et de locaux sociaux. L’entreprise investit 3,7 millions d’euros dans ce projet qui va changer son quotidien.

Une croissance en béton

"Depuis deux ans, notre chiffre d’affaires comme notre production stagnaient. La raison ? Nous étions limités par nos capacités de fabrication sur site et l’environnement de travail obligeait nos salariés à manipuler beaucoup de pièces." A date, la PME coule quelque 5 000 mètres cubes de béton par an. Créée en 2012, l’entreprise a connu un essor continu impulsé par ses deux dirigeants. L’univers du béton est inscrit dans l’ADN familial de Stéphane Simon et l’envie d’entreprendre était partagée par son épouse qui a dirigé une enseigne de produits pour la maison. Prefa Ouest voit donc le jour en 2012 avec une activité de négoce de produits bétons. Au fil des années, le couple remonte la chaîne de valeur jusqu’à la fabrication des produits. Pour franchir une nouvelle étape de développement, les dirigeants devaient passer à un outil d’avenir après avoir optimisé au maximum le site qu’ils louent à Saint-Nolff.

Mais un tel projet prend du temps dans un contexte où la crise sanitaire a joué les invités surprises. En quête d’un site industriel dimensionné pour leurs projets et leurs perspectives à plus long terme, les époux Simon ont pu acquérir 15 000 m², sur la zone de la Hutte Saint-Pierre, à La Vraie-Croix. "Nous sommes parvenus à concilier la proximité avec notre site actuel, la surface adaptée pour configurer un bâtiment spécifique et un prix correct du terrain. La commune de La Vraie-Croix a vraiment été attentive à notre projet et à nos besoins", souligne Stéphane Simon.

Une capacité de levage unique

D’un atelier, Prefa Ouest va donc passer à une usine. En amont de sa conception, une étude ergonomique a été menée pour l’ensemble des postes de travail. Dans ce nouveau site, place à l’automatisation pour certaines opérations de fabrication. De très grandes tables de coffrage vont être installées. "Nous disposerons de moules de 24 mètres qui nous permettront de répondre à de nouveaux marchés pour fabriquer des poteaux bétons de 17 ou 18 mètres." Prefa Ouest bénéficie d’un coup de pouce financier pour l’achat de ces moules qui seront montés sur des roulements hydrauliques afin de réduire la pénibilité de certaines tâches. Pour cet investissement, la société est éligible au plan France Relance et a ainsi reçu une aide de 400 000 euros. D’autres équipements seront installés, comme quatre ponts roulants de 40 tonnes quand la capacité était jusqu’alors de 12,6 T. "Nous aurons la plus grosse capacité de levage de Bretagne sur notre activité de préfabriqué béton." Autre choix : disposer d’une centrale à béton. Prefa Ouest fait le pari d’internaliser cette étape pour gagner en compétitivité et en réactivité. Si l’ensemble doit s’intégrer dans un environnement très paysager, la notion d’économies d’énergies est aussi présente. Ainsi, le toit de la future usine sera équipé de panneaux photovoltaïques produisant l’équivalent de la consommation de 120 foyers ; l’électricité produite sera revendue.

Effectif triplé

Dans le cadre de cette nouvelle usine, Prefa Ouest change aussi de dimension en termes d’effectifs. De 8 salariés récemment, la PME est passée à 12 et prévoit 15 recrutements d’agents de production. Des maçons coffreurs sont particulièrement recherchés mais aussi des personnes motivées et prêtes à être formées. "Les postes sont sédentaires et ouverts à des hommes ou des femmes. Le critère de la motivation est très important pour nous", détaille Lise Simon. Des possibilités de formation d’une durée de six mois existent. Elles sont proposées par la Région Bretagne, Pôle Emploi et la CCI du Morbihan. En parallèle, les fonctions supports ont aussi été confortées au sein de la société. "Nous avons recruté une secrétaire. Jusqu’à présent, nous faisions encore le secrétariat", commente, avec une pointe d’amusement, Lise Simon. C’est aussi en fabrication que la société s’est staffée avec l’arrivée d’un second responsable de production. "Sous peu, nous aurons besoin d’un second dessinateur." En effet, Prefa Ouest ambitionne de s’attaquer à de plus gros marchés auxquels elle ne répondait pas jusqu’alors.

Si à l’origine Prefa Ouest fabriquait surtout des escaliers, sa production s’est grandement diversifiée avec une offre incluant des poteaux et poutres. Sa particularité est aussi de concevoir du sur-mesure comme des tétrapodes en béton. Sa clientèle évolue essentiellement dans le secteur du BTP. "Nous travaillons aussi pour le génie civil, des paysagistes et un peu pour des particuliers." L’entreprise rayonne aujourd’hui dans le Grand Ouest avec des commandes qui peuvent également être à Paris, Bordeaux et Lille. Le marché du préfabriqué béton est assez homogène en Bretagne avec une poignée d’acteurs répartis de façon assez homogène sur le territoire. Et les perspectives d’activité pour le secteur sont bonnes. "Le marché est très actif. Nous observons une très forte accélération des chantiers. C’est impressionnant", observe Stéphane Simon. Parmi ses chantiers les plus emblématiques, on peut citer celui de l’extension de Port Haliguen à Quiberon avec la réalisation et la livraison de 400 à 500 éléments en préfabriqué. Prefa Ouest est aussi l’un des acteurs de la construction du Center Parcs des Trois Moutiers (86) où l’entreprise a réalisé des escaliers, des toboggans, des banquettes de spas et autres ponts de singe.

Nouveaux projets avec Lidl

Dans ses références, le fabricant compte également Lidl. Si elle a déjà réalisé plusieurs chantiers pour l’acteur du hard discount, elle se prépare déjà à la construction de nouveaux magasins de l’enseigne. "Nous en avons 6 ou 7 encore en projet." L’annonce sur ses réseaux sociaux de la construction de son usine génère aussi du business entrant provenant même de confrères. Ces perspectives laissent espérer une belle croissance du chiffre d’affaires. De 2 millions d’euros prévus pour cet exercice, l’entreprise devrait passer à 3,5 millions d’euros au terme de sa première année d’installation à La Vraie-Croix. D'autres innovations devraient aussi venir étoffer son offre. Membre d’un consortium autour de maisons accessibles financièrement et pré-construites, Préfa Ouest aimerait transformer les premiers tests. À la clé, un volume de production important. Ses dirigeants y croient fortement : ils ont déjà prévu la possibilité d’une extension de leur nouvelle usine.

D'ici quelques mois, Christophe Simon, co-dirigeant de Prefa Ouest, et ses équipes rejoindront leur nouvelle usine qui est en cours de construction à La Vraie-Croix. 
D'ici quelques mois, Christophe Simon, co-dirigeant de Prefa Ouest, et ses équipes rejoindront leur nouvelle usine qui est en cours de construction à La Vraie-Croix.  — Photo : Ségolène Mahias

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail