Sarthe

Industrie

Eco-Dex se muscle pour s’affirmer à l’export

Par Cédric Menuet, le 28 janvier 2019

En cédant la majorité de son capital à la société italienne Santa Lucia Pharma Apps (SLPA), Eco-Dex trouve la taille critique pour poursuivre son développement hors de l’Hexagone.

Au sein d'Eco-Dex, Loïc Bessin développe des systèmes de distribution automatisée de médicaments en doses individuelles pour le milieu hospitalier.
Au sein d'Eco-Dex, Loïc Bessin développe des systèmes de distribution automatisée de médicaments en doses individuelles pour le milieu hospitalier. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

Eco-Dex est prêt à déployer ses ailes à l’international. Basée à La Milesse, près du Mans, cette entreprise de 30 salariés s’est positionnée en acteur de la sécurisation du circuit du médicament en milieu hospitalier. Depuis sa création en 2010, elle fabrique et déploie dans les établissements de santé un automate de distribution de médicaments en doses individuelles et tracées. Le système est en effet en mesure de reconditionner les différentes plaquettes de produits en sachets unitaires, assurant le suivi du médicament et de sa prescription. Une solution optimisant ainsi la sécurité de la distribution et l’amélioration de la gestion des stocks. « Les taux d’erreur humaine en la matière varient de 7 à 9% et génèrent des jours d’hospitalisation supplémentaires. Avec la machine, nous avons seulement 0,4% d’erreurs détectées », appuie Loïc Bessin, fondateur d’Eco-Dex. Une solution made in Sarthe qui a déjà séduit 22 sites hospitaliers en France, ainsi que deux à l’international, au Koweït.

Ouverture du capital

En croissance avec un chiffre d’affaires de 4 millions d’euros en 2018, l’entreprise sarthoise se trouve tout de fois confrontée à un marché français en ralentissement. En cause, les Groupements hospitaliers de territoire (GHT). « La réorganisation du milieu hospitalier et ses regroupements d’établissements nous freine, avec des processus de décision lents. L’export devient donc une priorité, et nous devons atteindre une taille critique pour nous y développer. » Eco-Dex doit donc prendre du muscle et se structurer pour répondre à l’international, mais aussi pour être en capacité d’équiper plusieurs hôpitaux français sur la demande d’un seul GHT. Fin 2018, la PME s’est donc rapprochée de l’italien Santa Lucia Pharma Apps (SLPA), spécialiste de la traçabilité de médicaments et de dispositifs médicaux, fort de 130 salariés pour 21 millions d'euros de chiffre d'affaires. Eco-Dex cède ainsi 85% de son capital à son nouveau partenaire. « Ils sont venus nous chercher, avec la volonté de créer un groupe européen avec une offre complète », souligne Loïc Bessin. Des synergies de marchés sont attendues au sein de cette nouvelle structure. Absente de la France, SLPA est présente en Italie, en Grande-Bretagne et à Malte. De quoi ouvrir de nouveaux débouchés pour le Sarthois.

Le Moyen-Orient dans le viseur

« Nous ciblons l’Europe, sans restriction de territoire tant que nous connaissons localement l’organisation du parcours de soins. Elle est très différente d’un pays à l’autre. C’est cette connaissance de certains marchés internationaux que SPLA nous apporte », souligne le dirigeant d’Eco-Dex. Loïc Bessin va d’ailleurs faire profiter son nouveau partenaire de son expérience au Koweït. L’envoi d’un VIE sur place est programmé au cours de l’année pour aborder le marché du Moyen-Orient, l’entreprise participant également au salon Arab Health qui se tenait fin janvier à Dubaï. En attendant de décrocher de nouveaux contrats, Eco-Dex ne chôme pas en ce début d’année. La PME prépare la sortie d’une nouvelle gamme d’automates, plus compacts et moins couteux, répondant ainsi à la baisse des budgets hospitaliers. Six installations de machines sont également planifiées d’ici le mois de juillet, toutes en France.

Au sein d'Eco-Dex, Loïc Bessin développe des systèmes de distribution automatisée de médicaments en doses individuelles pour le milieu hospitalier.
Au sein d'Eco-Dex, Loïc Bessin développe des systèmes de distribution automatisée de médicaments en doses individuelles pour le milieu hospitalier. — Photo : Cédric Menuet - Le Journal des entreprises

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture