Moselle

Réseaux

Signature d'un partenariat et voeux : le premier temps fort de l'année pour l'UE 57

Par Jonathan Nenich, le 09 janvier 2020

Mardi 7 janvier, Jean Poulallion, président de l’UE 57, a présenté ses vœux à ses adhérents. Juste avant la cérémonie, le dirigeant de l’entreprise Metzger a signé le partenariat avec le premier régiment du service militaire volontaire de Montigny-lès-Metz.

Jean Poulallion, président de l'Union des entreprises 57.
« L'année 2019 a été difficile pour les entreprises. 2020 semble plus propice à la reprise de l'activité ». — Photo : © Jonathan Nenich

C’est au Centre Pompidou que l’Union des Entreprises 57 a choisi de faire sa rentrée. Et le 7 janvier 2020 a déjà fait figure de temps fort de l’année pour l’union patronale mosellane. Avant de présenter ses traditionnels vœux, le président Jean Poulallion a rapproché les entreprises adhérentes de l’organisation avec le premier régiment du service militaire volontaire basé à Montigny-lès-Metz via la signature d’un partenariat. L’objectif est de mettre en relation les entreprises capables de former au métier de fibreur/câbleur, au SMV, qui recrute des jeunes en demande de formation. Avec pourquoi pas, des embauches à la clé. Portée par le vice-président de l’UE 57, Jean-Christophe Nguyen Van Sang, cette signature a inauguré la cérémonie des vœux, au cours desquels Jean Poulallion a rappelé sa feuille de route : faire de l’employabilité en Moselle une priorité. « Ça se joue dès la formation. Pourquoi la Moselle ne tenterait-elle pas de proposer des parcours différenciants à ses étudiants, comme le digital ou le numérique, domaines des lesquels nous sommes doués sur le territoire », s’est-il interrogé.

« L’UE 57 est une boîte à outils pour les entreprises »

La cérémonie des vœux a été l’occasion de rappeler les créations de clubs venues émailler l’année : le club immobilier, sous la houlette Nathalie Casciola, dirigeante de l’Immobilière Casciola, le club sport et entreprise ainsi que art et entreprise. « L’UE est une boîte à outils pour développer le territoire, participer à des projets concrets et rompre la solitude du dirigeant », a rappelé Jean Poulallion, qui a d’ailleurs invité les adhérents de l’UE 57, et autres chefs d'entreprise, à participer, du 10 au 14 mai prochain, au voyage en Israël, ce pays qui compte 7 000 start-up pour huit millions d’habitants. C’est la première fois que l’organisation patronale organise un tel événement.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail