Meurthe-et-Moselle

Réseaux économiques

Le fondateur d'Adista Gilles Caumont prend la tête du Medef en Meurthe-et-Moselle

Par Lucas Valdenaire, le 23 octobre 2020

Gilles Caumont, le président du conseil de surveillance de la société informatique lorraine Adista, a été élu président du Medef en Meurthe-et-Moselle. Le cofondateur de l'association de start-up Lorn’Tech s’attaque déjà à plusieurs dossiers de taille : les aides publiques pour surmonter la crise, la réforme de la santé au travail ou encore la transition écologique des entreprises.

Gilles Caumont, président du Medef 54
Le fondateur d'Adista Gilles Caumont prend la présidence du Medef en Meurthe-et-Moselle. — Photo : Lucas Valdenaire

Un « profil techno » à la tête du Medef 54. Ce sont les propres mots de Gilles Caumont, élu président du syndicat patronal le 19 octobre (22 voix pour et 2 blancs, sans candidat face à lui). Il succède ainsi à Christine Bertrand, en poste depuis 2012. « J’ai une culture d’ingénieur et je la revendique, prévient-il. Je ne suis donc pas le sosie de Christine Bertrand et il va y avoir des différences ». Gilles Caumont donne le ton et déroule son CV, du Havre où il est né jusqu’à la création de sa société Adista, à Maxéville, en 2007. L’opérateur de services numériques hébergés pointe désormais à 110 millions d'euros de chiffre d'affaires. Créateur de l’association de soutien aux start-up Yeast, Gilles Caumont est aussi l’un des fondateurs de Lorn’Tech, l'association de start-up French Tech de Lorraine.

Changer l’image du Medef

Parmi les dossiers prioritaires du nouveau président : les conséquences économiques de la crise du Covid-19. « Il y a pléthore d’aides publiques mais, pour les entreprises, c’est illisible. Il faut entamer un vrai travail de vulgarisation », plaide-t-il. Gilles Caumont souhaite plus d’implication de la part des membres du Medef 54 (représentant 1 600 entreprises). Il souhaite également changer l’image de l'organisation, « un peu trop marquée grands groupes », selon lui. Enfin, l’entrepreneur suivra « avec vigilance » la réforme de la santé au travail, le projet de desserte ferroviaire Luxembourg-Lyon, l’éventuel retour d’une écotaxe régionale ou encore le rapprochement des ports lorrains, sujet de tension entre Nancy et Metz. « L’individualisme de certains est d’un autre âge, lance-t-il. Sur ce dossier, il faut être lorrain et je le suis fondamentalement ».

Gilles Caumont, président du Medef 54
Le fondateur d'Adista Gilles Caumont prend la présidence du Medef en Meurthe-et-Moselle. — Photo : Lucas Valdenaire

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail