Nantes

Logistique

Création d'entreprise

Redeem Medical veut créer la filière du réemploi des attelles

Par Benjamin Robert, le 31 mars 2023

La jeune start-up nantaise Redeem Medical ambitionne de récolter, remettre aux normes, puis revendre les attelles gardées au fond des placards français. Désormais accompagnée par Atlanpole, elle lance une première expérimentation afin d’évaluer le potentiel de ce nouveau business.

Clémence Cornet et Guillaume Perret du Cray, cofondateurs de Redeem Medical, installent leurs bornes dans plusieurs lieux stratégiques autour de Nantes, comme les centres commerciaux et les maisons de santé.
Clémence Cornet et Guillaume Perret du Cray, cofondateurs de Redeem Medical, installent leurs bornes dans plusieurs lieux stratégiques autour de Nantes, comme les centres commerciaux et les maisons de santé. — Photo : Benjamin Robert

En 2019, plus de 5,7 millions d’attelles ont été vendues en France, selon le spécialiste des données de santé Iqvia. Créée en février 2023, la start-up nantaise Redeem Medical ambitionne de créer une filière de réemploi de ces attelles à usage unique. "Ces dispositifs médicaux ne sont utilisés en moyenne que 21 jours", s’étonne Clémence Cornet, directrice générale et cofondatrice de la start-up avec Guillaume Perret du Cray.

D’ici deux ans, l’entreprise vise l’embauche de six salariés pour ses ateliers de remise en état d’attelles, ainsi que de deux à trois personnes pour les fonctions managériales et réglementaires, avec un chiffre d’affaires qui pourrait atteindre entre 3 et 5 millions d’euros. Pour y parvenir, la jeune société, accompagnée par l’accélérateur d’Atlanpole pour cinq ans, planifie aujourd’hui une expérimentation avec une récolte d’attelles auprès de particuliers des Pays de la Loire.

Deuxième expérience de la seconde main

Clémence Cornet n’en est pas à son coup d’essai dans la seconde main. Directrice de marque durant plus de dix ans pour la marque Bocage (Groupe Eram), elle est à l’origine d’une filière de réparation de chaussures remises en vente à moindre coût.

Mais à l’inverse du monde de la mode, l’écosystème médical reste encore aujourd’hui peu tourné vers l’économie circulaire, et toute la filière est à créer. "Par rapport à d’autres produits de consommation, l’utilisateur n’est pas le payeur. Il est donc moins regardant sur le prix", décrit Clémence Cornet.

La première expérimentation de Redeem va permettre d’évaluer la quantité et la qualité des attelles récupérées. Sur les deux prochains mois, la société compte ainsi installer entre 30 et 50 boîtes autour de Nantes dans différents points stratégiques, comme les pharmacies, les Ehpad, les maisons de santé ou encore la grande distribution. "Nous sommes notamment soutenus par Nantes Métropole pour la mise en relation avec ces différentes structures", précise Clémence Cornet.

Revente aux fabricants

Redeem Medical testera ensuite son procédé de remise aux normes, qui devra répondre aux mêmes exigences que les produits neufs. Cette phase de réparation sera réalisée dans un atelier de 200 m² en Loire-Atlantique.

L’expérimentation, qui se poursuivra jusqu’à l’été, éprouvera jusqu’à la remise sur le marché, afin de se rendre compte des tarifs applicables. Cette revente ne pourra pas s’effectuer directement auprès des particuliers, car le système de soins ne prévoit pas encore le remboursement des dispositifs de seconde main. "Nous sommes en discussion avec les organismes certificateurs pour réintroduire les équipements sur un marché à destination des fabricants. Mais en attendant, la voie de l’exportation vers des pays étrangers sera la plus rapide", estime Clémence Cornet.

L’entreprise forme en parallèle un réseau de chirurgiens partenaires, auprès de qui les patients pourront rendre leurs attelles après utilisation. "Nous sommes déjà en discussion avec une vingtaine d’entre eux. Ils pourraient à l’avenir réclamer les attelles aux patients lors du contrôle post-opératoire pour une récupération automatisée."

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition