Loire-Atlantique

Industrie

Mecam 44 poursuit sa diversification avec un crochet anti-Covid

Par Caroline Scribe, le 11 juin 2020

Spécialisée dans le développement de pièces techniques en métal, la société Mecam 44 a conçu un crochet anti-covid. Ce premier produit développé en propre par la PME de La Chapelle-Basse-Mer (44) marque une évolution dans sa stratégie. Au programme, diversification et international.

La société Mecam 44 a conçu un crochet anti-covid à l'attention des professionnels.
La société Mecam 44 a conçu un crochet anti-covid à l'attention des professionnels. — Photo : Mecam 44

Depuis quelques jours, la société industrielle Mecam 44 (14 salariés, 2 M€ de CA), implantée à La Chapelle-Basse-Mer en Loire-Atlantique et spécialisée dans le développement de pièces techniques en métal par emboutissage profond, commercialise un nouveau produit. Il s’agit d’un crochet anti-covid. Baptisé Yes-yookan, pesant 59 grammes pour une longueur de 13,8 cm, il est conçu pour limiter les contacts avec des surfaces potentiellement contaminées par le virus et réduire les manipulations en milieu professionnel : ateliers, entrepôts, bureaux… Il permet, par exemple, d’ouvrir un tiroir, une porte sectionnelle ou encore de tirer un chariot. 1 000 exemplaires ont été écoulés en dix jours sur un site dédié, conçu par l’agence de communication nantaise Vu Par.

« La crise nous a donné l’opportunité de nous réinventer »

« La crise du coronavirus nous a donné l’opportunité de nous réinventer et d’effectuer notre mue. Cette période difficile et angoissante a impulsé une nouvelle dynamique d’entreprise et d’équipe en nous incitant à développer notre premier produit en propre. Il s’agit d’un produit imaginé par des professionnels pour des professionnels. Nous l’avons imaginé, testé chez des clients industriels, optimisé à partir de leurs remarques. Nous l’utilisons bien sûr en interne. Par ailleurs, le site marchand est traduit en anglais et en allemand. Cela témoigne de notre volonté d’adresser le marché européen avec Yes-Yookan. D’autres produits développés en interne sont dans les cartons », souligne Nadège Anselme, dirigeante de Mecam 44.

Nadège Anselme, dirigeante de la société de mécanique Mecam 44
Nadège Anselme, dirigeante de la société de mécanique Mecam 44 - Photo : Mecam 44

Fabrication de petites séries et export

Le lancement de Yes-Yookan illustre en effet la stratégie poursuivie par la PMI depuis plusieurs années. Initialement très orientée vers le prototypage à l’attention de l’industrie automobile, l’activité de l’entreprise a évolué depuis sa reprise en 2012 par Nadège Anselme. Elle intervient désormais depuis la conception, en passant par le prototypage, jusqu’à la fabrication de petites séries. Des pièces usinées dans les ateliers de Mecam 44 équipent ainsi le lanceur européen Ariane 6. Outre le spatial, la PMI travaille également pour les secteurs du luxe, du machinisme agricole, de l’électrique et de l’électronique, du ferroviaire, de l’aéronautique (hélicoptères)… L’automobile pèse désormais pour moins de 20 % de son chiffre d’affaires.

Parallèlement, l’entreprise a amorcé son développement à l’export en ouvrant en 2018 un bureau commercial en Allemagne. « Il s’agit d’une démarche de longue haleine car les entreprises allemandes aiment bien tester leurs fournisseurs avant de leur faire confiance. La crise du Covid a ralenti les projets mais nous savons que nos savoir-faire sont identifiés, que nos tarifs sont compétitifs. Cela va forcément déboucher sur des marchés », commente Nadège Anselme.

La société Mecam 44 a conçu un crochet anti-covid à l'attention des professionnels.
La société Mecam 44 a conçu un crochet anti-covid à l'attention des professionnels. — Photo : Mecam 44

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail