Loire-Atlantique

Biens de consommation

Les Rhums de Ced' investissent 2 millions d'euros dans un nouvel atelier

Par Cyril Raineau, le 22 novembre 2021

Dix ans après sa création, Les Rhums de Ced’à Saint-Hilaire-de-Chaléons (Loire-Atlantique) fait construire un nouvel atelier et lieu de stockage. Portée par les nouveaux modes de consommation suite aux différents confinements, l’entreprise de dix salariés commercialise 500 000 bouteilles chaque année, en France comme à l’étranger.

Arnaud Bonnet, responsable marketing des Rhums de Ced' : "Nous n’utilisons pour notre rhum arrangé que des fruits frais de saison."
Arnaud Bonnet, responsable marketing des Rhums de Ced' : "Nous n’utilisons pour notre rhum arrangé que des fruits frais de saison." — Photo : Cyril Raineau

Dix ans après sa naissance, l’entreprise Les Rhums de Ced' trinque à sa bonne santé et s’offre un agrandissement. Produisant et commercialisant 500 000 bouteilles par an, l’entreprise de dix salariés vendue début 2019 par son fondateur Cédric Brément à la Maison Dugas (Paris) l’un des deux leaders français de la distribution de spiritueux, investit entre le terrain et le bâtiment 2 millions d’euros.

Le spécialiste du rhum arrangé basé à Saint-Hilaire-de-Chaléons disposera de son nouvel atelier et espace de stockage d'ici l'été 2022. À ce jour, "nous n’avons pas prévu d’augmentation de la production, précise Arnaud Bonnet, responsable communication et marketing. Mais les conditions de travail seront améliorées. Une partie des barriques est par exemple à ce jour conservée à 10-15 km de notre atelier. Toutes seront stockées sur notre nouveau site. Et c’est la Maison Dugas qui pilotera le projet." Le fondateur et dirigeant Cédric Brément a en effet quitté voici quelques semaines la société pour des raisons personnelles.

Déjà un manque d’espace

Ce passionné de cocktail et de basket a fondé l’entreprise en 2011 à Sainte-Pazanne. Elle déménageait à Saint-Hilaire-de-Chaléons en 2016. "Nous étions déjà à l’étroit lorsque nous sommes arrivés dans nos nouveaux murs", se souvient Arnaud Bonnet. Le projet d’extension de 1 700 m² sur un terrain jouxtant le site actuel devenait d’autant plus d’actualité que les Rhums de Ced' son en pleine croissance, le chiffre d’affaires de 2021 de 5 millions d’euros ayant progressé d’environ 17 % par rapport à 2020. Le Covid et les confinements ont bénéficié à l’entreprise, les consommateurs se tournant vers des produits "qualitatifs, les cavistes et épiceries ayant accueilli des clients qu’ils n’avaient jamais vus auparavant", remarque Arnaud Bonnet.

Cavistes et épiceries constituent les principaux marchés des Rhums de Ced' avec 2 000 points de vente, même si l’entreprise a commercialisé pour la première fois en 2021, avec une marque dédiée, des bouteilles en grande surface ("nous n’avons pas encore fait le bilan sur la GMS", note le responsable marketing). 7 % de la production est vendue à l’étranger dans sept pays (Italie, Canada, Espagne…).

75 tonnes de fruits utilisés chaque année

Depuis sa création, Les Rhums de Ced' affichent 200 recettes au compteur. Le rhum agricole provient de Martinique et de Guadeloupe. Pour la gamme bio, l’alcool fait le voyage depuis le Paraguay. 75 tonnes de fruits sont coupées chaque année. "Nous n’utilisons que des fruits de saison récoltés à maturité naturelle qui sont travaillés dans la journée après leur réception", souligne Arnaud Bonnet. L’entreprise travaille avec des producteurs locaux quand la recette le demande, se fournissant auprès de la Fraiseraie à Pornic pour les fraises, à Saint-Aignan-de-Grandlieu pour les poires… Pour les rhums arrangés plus exotiques, les fruits proviennent de tous les coins de la planète, d’Afrique comme d’Amérique du Sud ou, pour concocter le cocktail nommé Ananas Victoria, le produit phare de l’entreprise, de la Réunion. La proximité du Marché d’Intérêt National de Rezé par où transitent ces fruits garantit au Rhums de Ced' un approvisionnement rapide à la logistique éprouvée.

Arnaud Bonnet, responsable marketing des Rhums de Ced' : "Nous n’utilisons pour notre rhum arrangé que des fruits frais de saison."
Arnaud Bonnet, responsable marketing des Rhums de Ced' : "Nous n’utilisons pour notre rhum arrangé que des fruits frais de saison." — Photo : Cyril Raineau

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail