Agroalimentaire

Le Groupe Gendreau prend le contrôle de la conserverie Petit Pierre

Par Adrien Borga, le 23 mars 2018

Le groupe agroalimentaire Gendreau a pris le contrôle de la conserverie Petit Pierre dans le Pas-de-Calais. Un opportunité que le Vendéen a saisi pour développer ses capacités industrielles et se diversifier dans le frais. 

Philippe Gendreau, PDG du Groupe Gendreau basé à Saint-Gilles-Croix-de-Vie — Photo : Florent Godard - Le Journal des entreprises

En prenant le contrôle, à la fin de l'année 2017, de la conserverie Petit-Pierre implantée à Hesdin-l'Abbé (Pas-de-Calais), le groupe vendéen Gendreau (600 salariés, 120M€ de chiffre d'affaires) veut se redonner de l'air sur ses capacités de production. « Nos sites  sont déjà bien chargés, concède Philippe Gendreau, le patron de l'entreprise de Saint-Gilles-Croix-de-Vie qui réalise des conserves de poisson mais aussi des salades et des plats cuisinés. Reprendre 66% de Petit Pierre, va redonner du potentiel » Le reste du capital est détenu par Pascal Cochez, un entrepreneur du Pas-de-Calais qui avait repris la conserverie début 2017 à la barre du tribunal de commerce après une liquidation judiciaire.

Rendre l'entreprise plus performante

L'entreprise nordiste qui compte aujourd'hui 90 salariés pour un chiffre d’affaires de 18 millions d'euros a besoin de retrouver de la compétitivité. « L'outil industriel est récent, il a une dizaine d'années, témoigne Philippe Gendreau qui compte bien redonner un coup de fouet à cette usine. Il nous donne une ouverture sur l'Europe du nord et sa proximité avec le port de Boulogne-sur-Mer, premier port de France en tonnage de poisson vendu, qui va sécuriser nos approvisionnements. Nous allons garder la marque Petit Pierre qui est peu présente en grande distribution, et travailler au redressement de l'entreprise pour la rendre plus performante. »

Se diversifier dans le frais

Philippe Gendreau estime que cette acquisition est une « opportunité » pour renforcer le métier de base qu'est la conserve de poisson, mais souhaite « diversifier les activités du groupe et aller vers le traiteur frais, où se situe la croissance, plutôt que l'épicerie, qui stagne voire décroît ». Le Groupe Gendreau avait déjà repris, fin 2015 la conserverie Le Grand Léjon à Binic (Côtes-d'Armor). Le groupe agroalimentaire est aussi constitué de la conserverie Gendreau, de l'usine Vif Argent qui réalise des salades composées et des plats cuisinés et de l’enseigne La Perle des Dieux (7 magasins). 

Philippe Gendreau, PDG du Groupe Gendreau basé à Saint-Gilles-Croix-de-Vie — Photo : Florent Godard - Le Journal des entreprises