Industrie

Le groupe Akena reprend le fabricant d'abris de piscine Abrisud

Par Amandine Dubiez, le 03 août 2020

Le fabricant vendéen de vérandas Akena reprend un des leaders de l’abri de piscine, la PME occitane Abrisud. C’est la deuxième reprise sur ce secteur de la piscine pour Akena en quelques mois. Le groupe Akena a doublé de taille en à peine plus d’un an.

Christophe Chabot, président d'Akena Vérandas, vient de racheter le toulousain Azenco pour se positionner sur le marché de l'abri de piscine.
Christophe Chabot, président d'Akena, vient de racheter Abrisud pour se renforcer sur le marché de l'abri de piscine. — Photo : Jéromine Doux - Le Journal des Entreprises

Deuxième acquisition en deux ans sur le marché de la piscine pour Akena Veranda. Le fabricant vendéen de vérandas (700 salariés, 100 M€ de CA) reprend Abrisud (350 salariés, 56 M€ de CA), une PME du Gers considérée comme le leader de l’abri de piscine en Europe.

« Cette opération, au-delà d’accélérer la croissance du groupe, permet de nous développer sur une typologie de produits complémentaires et ainsi acquérir la nouvelle dynamique que nous recherchions », commente Christophe Chabot, président d’Akena.

Un marché de l'abri de piscine en pleine croissance

Avec cette acquisition, Akena fait un grand plongeon dans le marché de la piscine. Déjà l’an dernier, le groupe vendéen ( 700 salariés, 100 M€ de CA) avait racheté le toulousain Azenco, deuxième fabricant français de l’abri de piscine (250 salariés, 35 M€ de CA). Le groupe vendéen disait vouloir rattraper son retard sur le marché porteur de la piscine qu’il délaissait jusqu’ici.

« Je suis obligé de reconnaître que nous étions passés à côté alors qu’il est plus beaucoup plus facile et beaucoup plus rentable que celui de la véranda », concédait l’été dernier Christophe Chabot. Alors que le marché de la véranda a plutôt tendance à stagner, celui des abris de piscine est en pleine croissance. « Avec l’augmentation des températures, on voit notamment de plus en plus de piscines dans le nord de la France », assurait alors Christophe Chabot.

Conséquence de ce mariage, le fabricant de vérandas et pergolas est en train d’agrandir de 5 000 m² son site vendéen de Dompierre-sur-Yon pour accueillir une nouvelle ligne de production de vérandas. Montant de l’investissement : 3 millions d'euros. De son côté, Azenco construit également une nouvelle usine à Cazères, en Haute-Garonne. 

Avec la reprise de ces deux acteurs occitans de l'abri de piscine en un an, Akena double de taille, passant en 2018 d'un chiffre d'affaires de 65 M€ avec 400 salariés à un chiffre d'affaires cumulé en 2020 de 135 M€ avec plus de 1 000 collaborateurs. 

Christophe Chabot, président d'Akena Vérandas, vient de racheter le toulousain Azenco pour se positionner sur le marché de l'abri de piscine.
Christophe Chabot, président d'Akena, vient de racheter Abrisud pour se renforcer sur le marché de l'abri de piscine. — Photo : Jéromine Doux - Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail