Vendée

Environnement

Ekoverde et ses outils de recyclage en pleine levée de fonds

Par Adrien Borga, le 18 septembre 2017

La start-up vendéenne spécialisée dans l'installation de bornes de tri des déchets ménagers et de distributeurs de produits en vrac veut faire passer sont développement à la vitesse supérieure. Elle prépare une levée de fonds dont l'objectif est situé entre 300.000 et 400.000 euros.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Entre 300.000 et 400.000 euros, c'est l'objectif de levée de fonds que s'est fixé Ekoverde. L'opération devrait se conclure d'ici la fin de l'année. Cette start-up créée il y a un peu plus de deux ans par Alessio Romeo et Lucien Kerisit s'est positionnée sur le créneau de l'économie verte par le biais d'un distributeur de produits en vrac (eau purifiée plate ou gazeuse fraîche, produits détergents écolos, lait ou autre) et d'un bac de tri des déchets destiné aux campings ou autres lieux touristiques. L'entreprise a déjà bouclé un prêt participatif de 69.000 euros cet été pour financer la R&D de sa fontaine à lait. Ekoverde commercialise également des consommables biosourcés comme des bouteilles en bioplastique ou des assiettes en son de blé compressé.

Objectif 15 sites équipés en 2018

« L'objectif est de financer de nouveaux projets et d'assurer le développement », explique Lucien Kerisit. L'entreprise qui fonctionne aujourd'hui avec ses deux dirigeants devrait recruter cinq personnes au cours des trois prochaines années principalement sur des profils commerciaux. « 2017 était une année expérimentale. Deux campings étaient équipés avec les produits Ekoverde (fontaine et bac de tri). L'ambition affichée pour 2018, c'est une quinzaine de sites (campings, lieux touristiques, collectivités) sur toute la façade Atlantique », indique le codirigeant de l'entreprise qui admet avoir déjà des contacts à l'étranger et notamment en Belgique pour ses produits.

Rentabiliser la borne grâce à la valorisation des déchets 

Pour convaincre les futurs clients, Lucien Kerisit compte sur des partenariats pour valoriser les déchets ainsi récoltés. Comme celui qui existe déjà avec Veolia pour le transport des équipements fournis par l'entreprise « Grâce à l'installation de nos bornes de tri, l'enlèvement des déchets pourrait ne plus coûter aux propriétaires des campings, mais rapporter de l'argent, s'enthousiasme-t-il. Sur le camping de la Guyonnière, à Saint-Julien-des-Landes, la quantité de déchets non triés a baissé de 20% sans action de prévention. L'an prochain il y aura un animateur du tri. On doit pouvoir atteindre le 0 déchet non valorisé très rapidement.»

L'entreprise a également été désignée lauréate du Réseau Entreprendre Vendée le 27 juin dernier. Elle bénéficie à ce titre d'un prêt d'honneur de 45.000 euros et d'un accompagnement durant deux ans par un des membres de l'association.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail