Bretagne

Énergie

Une filière commence à se structurer autour de l'hydrogène renouvelable en Bretagne

Par Virginie Monvoisin, le 22 octobre 2019

La Région Bretagne a consulté les entreprises et collectivités bretonnes afin d'étudier les possibilités de développer l'hydrogène renouvelable comme nouvelle source d'énergie. Objectif : accélérer sa transition énergétique. Dès 2020, des plans d’actions vont se mettre en place, grâce à une filière qui émerge déjà dans la région.

Écosytème H2 360°, station hydrogène imaginée par Energy Observer Developments (Saint-Malo).
Écosytème H2 360°, station hydrogène imaginée par Energy Observer Developments (Saint-Malo). — Photo : © Kadeg Boucher - Thibaut Menny

La Bretagne est l’une des régions les plus à la pointe en matière de développement de l’hydrogène renouvelable. On y recense déjà autour de 190 acteurs, dont Energy Observer ou Morbihan Énergies, par exemple. Ils sont en train de mettre en place, à différentes échelles, diverses expérimentations. Pour les aider à émerger, et faire naître une véritable filière, la Région Bretagne s’est intéressée au potentiel de l’hydrogène.

Elle a ainsi consulté les entreprises et collectivités bretonnes, afin d’étudier les possibilités de développer cette nouvelle source d’énergie. Courant octobre, la Région a même annoncé qu’elle allait lancer, dès 2020, des plans d’actions multi-partenariales entre acteurs publics et privés, afin de développer l’hydrogène renouvelable. Objectif : décarboner en particulier le secteur des transports. « En Europe, la Bretagne est l’une des rares régions déjà positionnée, en mesure de bâtir une véritable filière, s’est réjoui André Crocq, conseiller régional délégué à la transition énergétique. Nous avons les cartes en main pour produire, transformer, stocker et distribuer de l’hydrogène, à partir d’énergies propres comme l’éolien. »

Des atouts de l'hydrogène « vert »

Les premières expériences en cours portent sur la conversion de véhicules routiers, le développement de navires du futur, la mise en place de stations de production et de desserte d’hydrogène vert à partir d’énergies renouvelables, la recherche industrielle autour de composants nouvelle génération… L’hydrogène « vert » peut en effet être obtenu, via électrolyse, à partir d’énergies renouvelables, éolien, photovoltaïque ou biogaz. Non polluant et sans délai de charge, l’hydrogène décarboné présente de nombreux atouts : il peut être stocké et s’adapter à tout type de transport, du chariot élévateur au navire nouvelle génération, les piles à combustible étant de toutes tailles et modulables.

Des projets en cours dans toute la Bretagne

Concrètement, des projets sont déjà en marche. À Vannes, par exemple, Morbihan Énergies porte le projet EFFIH2 avec Michelin et des flottes de véhicules sanitaires, poids lourds et camionnettes de livraison autour d’une station H2 qui ouvrira en 2020. Energy Observer, à Saint-Malo, travaille sur le déploiement de groupes électrogènes à hydrogène nouvelle génération, et sur l’implantation de stations hydrogène. D’autres projets encore émergent en Ille-et-Vilaine, à Redon et sur le territoire de La Roche-aux-Fées, ou encore avec le Syndicat départemental de l’énergie du Finistère.

Écosytème H2 360°, station hydrogène imaginée par Energy Observer Developments (Saint-Malo).
Écosytème H2 360°, station hydrogène imaginée par Energy Observer Developments (Saint-Malo). — Photo : © Kadeg Boucher - Thibaut Menny

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.