Ille-et-Vilaine

Transport

Transports Orain : Ancrage en terres rennaises

Par Virginie Monvoisin, le 04 novembre 2016

Les Transports Orain, à Messac, installent une plateforme à Saint-Jacques de la Lande. Objectif : se rapprocher de Rennes, dans un souci environnemental. En parallèle, les projets de R & D visent à mieux combiner leurs atouts : transport de voyageurs et de marchandises.

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Les Transports Orain gardent le cap, après presque quatre-vingts ans d'existence. L'entreprise de Messac s'est lancée autour d'une liaison postale, en 1938. Eugène et Anne-Marie Orain achètent alors leur premier camion, pour assurer une liaison qui deviendra ensuite un service de messagerie. Aujourd'hui, l'entreprise restée familiale s'ancre davantage près de Rennes... et tout près du centre de tri de La Poste ! En effet, elle a acquis en 2015 un terrain de 12 000 m² pour y installer une nouvelle plateforme, tout près d'autres transporteurs et logisticiens comme Le Roy, DB Schenker ou encore BSL.

Pour le stationnement

Il ne s'agit pas d'une plateforme de stockage, mais d'une plateforme de stationnement pour certains de ses véhicules, aujourd'hui nombreux. Avec 300 camions dédiés au transport des marchandises, mais aussi plus de 120 autocars (de 9 à 63 places), Orain a besoin d'optimiser ses déplacements, et d'offrir du confort à ses conducteurs. « Nous avons beaucoup de clients sur le territoire rennais, explique Brigitte Orain-Delahaie, fille des fondateurs et codirigeante de l'entreprise avec son frère Bruno et son neveu Sylvain, depuis le décès de son frère aîné Gérard, en 2008. De plus, dans un souci de développement durable, nous voulons éviter les kilomètres parasites ». Pas très économique ni écologique en effet de revenir à Messac pour repartir le lendemain vers Rennes chercher marchandises ou voyageurs...

La Poste, l'industrie et des passagers

Jusqu'alors, certains camions ou autocars stationnaient donc un peu partout sur des aires dédiées autour de la capitale bretonne. « Nous travaillons beaucoup avec La Poste, qui est un marché historique pour l'entreprise, rappelle Brigitte Orain-Delahaie. Et comme les ventes par internet se développent beaucoup, La Poste développe aussi ces services ». Un bel axe de développement pour Orain, qui transporte aussi des marchandises pour des sous-traitants de l'industrie automobile, pour différents industriels, mais aussi un peu en fret (surtout en services réguliers). « Le transport de marchandises représente 80 % de nos 25 millions d'euros de chiffre d'affaires annuel (en légère progression) », précise la dirigeante de cette entreprise profitable (612 900€ de résultat net). Le reste étant réalisé en transport de voyageurs, pour des collectivités, école, associations, mais aussi en lien avec ses deux agences de voyages Delora (Rennes et Bain-de-Bretagne).

Construction en attente...

Cette nouvelle plateforme comporte donc, pour l'instant, un grand parking qui accueille des autocars, mais aussi une station de lavage avec rouleaux. Un local pour les conducteurs (avec salle de repos, sanitaires, etc.) est en projet. Mais au moment où nous bouclons ces lignes, les autorisations et conditions sont encore en discussions entre Orain, la Ville de Saint-Jacques et Rennes Métropole. Selon nos informations, il s'agirait de détails à régler concernant le PLU...

Ce qui rend encore plus complexe l'installation, ce sont les contraintes liées à l'activité de l'entreprise : il faut pouvoir assurer la manoeuvre des camions dans un espace de retournement... Un casse-tête sur fonds de décision politique. Le projet, lui, est conçu pour être écologique (par l'entreprise vannetaise Svitec), en récupérant notamment les eaux de pluie (avec agrément de l'Agence de l'Eau). Les plans du bâtiment sont prêts : la structure sera préfabriquée en usine par le groupe Maillard, basé dans l'est de la France. Si tout va bien... Doté de systèmes autonettoyants (avec capteurs), il doit assurer le confort des salariés d'Orain. L'entreprise envisage par ailleurs de construire un autre bâtiment dans quelques années, qui accueillerait cette fois-ci des bureaux.

Innover

Les Transports Orain ont l'objectif d'augmenter leur clientèle. Un salarié est d'ailleurs dédié à la réponse aux appels d'offres. Pour grandir, l'entreprise mise aussi sur l'innovation. Dès ses débuts, Anne-Marie Orain a investi dans un autocar pour assurer des lignes régulières de voyageurs Messac - Bain-de-Bretagne, puis plus tard la ligne Messac-Rennes. « À l'époque, la législation permettait à nos parents de prendre des voyageurs en autocar, tout en en profitant pour déposer des colis et paquets en milieu rural, se souvient Brigitte Orain-Delahaie. Nous aimerions pouvoir de nouveau mixer ces deux compétences que nous avons. Nous avons pour cela besoin de l'aide des collectivités, pour créer ce nouveau service, qui nécessiterait des véhicules spéciaux ». Dont Orain a déjà l'idée en tête.

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition