Rennes

Emploi

Senext offre une seconde vie professionnelle aux retraités

Par Virginie Monvoisin, le 20 février 2020

Stéphanie Maros estime que les retraités qui le souhaitent doivent pouvoir travailler. Pour vivre leur retraite idéale, elle a créé pour eux Senext à Rennes, une plateforme de mise en relation entre seniors et entreprises en quête de compétences. La start-up vient de recevoir le prix de l’Académie des Oscars d'Ille-et-Vilaine, décerné par le public.

Stéphanie Maros, créatrice de Senext, plateforme de mise en relation d'entreprises en recrutement et de retraités ayant envie de travailler.
Stéphanie Maros, créatrice de Senext, plateforme de mise en relation d'entreprises en recrutement et de retraités ayant envie de travailler. — Photo : © VM

La créatrice

Originaire des Côtes-d’Armor, Stéphanie Maros a fait une école de commerce. À 31 ans, elle a un parcours international axé sur les RH et l’accompagnement au changement des entreprises. Après différents stages dans le recrutement, elle devient gestionnaire de formation chez Total, puis consultante en conduite du changement pour le cabinet Accenture. Elle part ensuite à Genève pour accompagner une entreprise dans ses projets de transformation digitale et de réorganisation. L’envie d’entreprendre la rattrape avec cette volonté, de « faire changer les choses à un niveau plus élevé, avec un impact social fort », dit-elle. C’est à Rennes qu’elle rentre, fin 2018, pour lancer sa start-up axée sur les problématiques des seniors.

Le projet

« Les retraités qui veulent reprendre une activité sont nombreux, mais peu de choses existent pour répondre à leur besoin », analyse la jeune dirigeante, qui crée alors Senext en mai 2019. Installée chez 1Kubator, au Mabilay, Stéphanie Maros monte sa plateforme de rencontre entre retraités qui veulent travailler et entreprises qui ont besoin de renfort et qui ont du mal à recruter. « Beaucoup de seniors voudraient bénéficier du cumul emploi-retraite, mais seuls 4 % passent le cap, par manque d’accompagnement ou de solutions existantes », estime Stéphanie Maros. Sur Senext-job.fr, les entreprises proposent des missions, dans tous les domaines : artisanat (coiffeur, électricien…), commerce (vendeur de carrelage…), administration d’entreprise, secrétariat, conseil en création d’entreprise, expertise (juriste en questions de santé…), etc. La plateforme Senext enregistre des profils de retraités, qu’elle oriente vers l’auto-entrepreneuriat. « Nous donnons les informations et les contacts pour leur faciliter la démarche ». Ensuite, chaque senior est libre de proposer ses compétences à l’entreprise, qui le rémunère directement. La start-up prélève alors 14 % de commission auprès des entreprises. Pour compléter ses revenus, Senext propose des sessions de formation en entreprise, pour informer sur la reprise d’activité à la retraite.

Les perspectives

Fin janvier, Senext a lancé son réseau d’ambassadeurs… retraités, pour mailler l'Hexagone. Une équipe de 7 seniors (qui doit s'étoffer) a pour mission de développer Senext dans sa région. Objectif : atteindre 5 000 retraités inscrits fin 2020 avec 500 missions proposées par des entreprises, et la rentabilité dès 2022. Une levée de fonds de 200 000 € est en cours.

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail