Rennes

Industrie

Rennes : Photon Lines, un nouvel acteur en optique

Par G.B., le 21 juillet 2016

Aux portes de Rennes, à Saint-Grégoire, l'entreprise parisienne Photon Lines (CA consolidé : 7 M€) vient d'ouvrir son deuxième bureau d'études, une antenne bretonne pour des « raisons stratégiques » à l'Ouest.
Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Photon Lines, société d'ingénierie spécialiste du laser industriel, dont le siège est pour l'instant basé à Saint-Germain-en-Laye (78), emploie 16 personnes en France, quatre en Angleterre à l'ouest de Londres (depuis 2003) et une en Espagne (depuis 2005), sans compter trois autres dans sa filiale SeeFast Technologies. « Aujourd'hui, notre bureau d'études est basé à Dijon mais il n'est pas exclu d'avoir un jour une entité similaire en Bretagne », explique Éric Drean, son manager (notre photo). Associé à Lionel Gérard, un ami, il souhaitait se rapprocher de ses racines bretonnes tout en s'appuyant sur le marché industriel breton, notamment agroalimentaire et automobile, et le savoir-faire rennais en matière d'électronique. Photon Lines conçoit et commercialise en effet du matériel de test et mesure pour laboratoires et industriels, des lasers et autres appareils de précision comme sa caméra intelligente et rapide SeeFast à très haute cadence, pour le contrôle qualité de soudures ou la déformation de matériaux par exemple, mais aussi l'analyse de contrefaçons, de liquides alimentaires directement sur ligne de production... Elle commercialise aussi des soudeuses à fibres optiques, des microscopes évolués pour la police scientifique, les centres universitaires, le CNRS, l'Inserm, le CEA... Son fournisseur stratégique s'appelle Zeiss, notamment pour la spectroscopie.

Développement à l'Ouest

« Nous voudrions axer notre développement dans l'Ouest sur le contrôle industriel, qui représente 40 % de notre activité, notamment dans l'agroalimentaire et l'automobile, les deux segments les plus porteurs pour nous », confie Éric Drean. À Saint-Grégoire, pour commencer, son nouveau bureau va employer trois à quatre personnes, transférées de région parisienne, mais des créations de postes ne sont pas exclues. « Notre objectif à horizon 2020 est une croissance de + 30 % », souligne le dirigeant breton dont l'entreprise réalise sept millions d'euros de chiffre d'affaires (en consolidé) dont cinq millions en France. En 2001, ils n'étaient que cinq salariés au moment du rachat de l'activité liée à la distribution de matériel scientifique de feu l'enseigne Photonetics. Le deux associés en ont fait une unité « de niche et à fort vecteur innovant ».

06 07 09 31 73 ; www.photonlines.com

Le Journal des Entreprises
Le Journal des Entreprises — Photo : Le Journal des Entreprises

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.