Ille-et-Vilaine

Numérique

Kereval et EY Advisory décrochent un contrat de 5,4 millions d'euros dans la santé

Par Baptiste Coupin, le 22 octobre 2021

Aux côtés d’EY Advisory, le laboratoire d’ingénierie de tests logiciels Kereval, à Thorigné-Fouillard, vient de remporter un important marché de 5,4 millions d’euros auprès de l’Agence du numérique en santé. La PME bretonne prévoit l’embauche de 25 personnes dans les deux ans pour son pôle santé.

Les équipes de Kereval devant le siège de l’entreprise à Thorigné-Fouillard, en région rennaise. Le laboratoire de tests logiciels participe à la transformation numérique des établissements de santé.
Les équipes de Kereval devant le siège de l’entreprise à Thorigné-Fouillard, en région rennaise. Le laboratoire de tests logiciels participe à la transformation numérique des établissements de santé. — Photo : Kereval

Représentant plus de 50 % du chiffre d’affaires de l’entreprise, le secteur de la santé est une valeur sûre pour le laboratoire indépendant d’ingénierie de tests logiciels Kereval (65 collaborateurs, CA 2020 : 4 M€), à Thorigné-Fouillard en région rennaise. Nouvelle confirmation. Engagée dans un groupement aux côtés du cabinet de conseil EY Advisory, l’entreprise bretonne vient de remporter un marché de 5,4 millions d’euros auprès de l’Agence du numérique en santé (Groupement d’intérêt public dans lequel se trouvent le ministère de la Santé, la Caisse nationale de l’assurance maladie et la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie, NDLR). Le contrat porte sur des prestations d’assistance à maîtrise d’ouvrage en interopérabilité, urbanisation et architecture des systèmes d’information (SI) de santé. "C’est un marché sur quatre ans qui vise à accélérer le virage numérique en santé, informe Corinne Bourdet, directrice des ressources humaines et communication de Kereval. Pour notre partie, grâce à notre plateforme de tests, nous faisons en sorte que les matériels et les logiciels communiquent bien les uns avec les autres. Nous développons un cadre pour les éditeurs de logiciels. Notre mission est de créer des langages passerelles, avec toujours en fond la notion d’interopérabilité des logiciels." Dit autrement, dans un hôpital, l’interopérabilité entre les logiciels et les machines va permettre de croiser les données d’un patient. "L’idée, c’est de centraliser les informations pour qu’un médecin puisse avoir le meilleur diagnostic possible." Quand on sait qu’un établissement de santé peut embarquer des centaines de logiciels différents, on comprend bien l’importance de rendre les SI interopérables.

Des clients français et internationaux

Dans le domaine de la santé, Kereval travaille aussi bien pour des clients français (ANS, GCS e-santé, mutuelles…) qu’internationaux. Ses principaux donneurs d’ordre sont l’association internationale IHE-Europe qui promeut l’interopérabilité des SI en santé en Europe, sinon les ministères de la santé en Europe. Le contexte Covid qui a mis en lumière l’importance de l’apport du numérique dans les secteurs sanitaire, médico-social et social est favorable à Kereval. Via le contrat ANS, la PME vise 200 à 300 éditeurs de logiciels de santé qui pourraient passer les tests d’interopérabilité par son biais. Kereval apportera également son concours sur des prestations d’audit et de conseil sur des processus métier (par exemple la radiologie ou la cancérologie) dans le but de fournir aux éditeurs un cahier des charges spécifique.

Objectif : 100 salariés

En lien avec ce "contrat de poids", selon l’expression utilisée par Abdelmoula Tamoudi, PDG de Kereval, le laboratoire bretillien lance un plan d’embauche de 25 personnes pour son pôle santé. Parmi les profils qu’elle recherche : des ingénieurs consultants en e-santé, des experts en interopérabilité et des développeurs informatiques. L’ambition de l’entreprise, qui développe aussi des bancs de test pour les secteurs du transport ou de la défense, est d’atteindre les 100 collaborateurs en 2023. L’intention de chiffre d’affaires à cette date n’est pas communiquée.

Les équipes de Kereval devant le siège de l’entreprise à Thorigné-Fouillard, en région rennaise. Le laboratoire de tests logiciels participe à la transformation numérique des établissements de santé.
Les équipes de Kereval devant le siège de l’entreprise à Thorigné-Fouillard, en région rennaise. Le laboratoire de tests logiciels participe à la transformation numérique des établissements de santé. — Photo : Kereval

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail