Rennes

Finance

France Garanties en conquête pour garantir les stocks des entreprises

Par Virginie Monvoisin, le 19 juillet 2022

Créé à Rennes en 2019, France Garanties fait de la garantie des stocks un levier de financement pour les entreprises. Après avoir montré patte blanche auprès des banques, avec lesquelles elle travaille, l’entreprise va s’implanter à Paris, Bordeaux et Lyon.

France Garanties a été créé à Rennes par Alain Viret et Jérôme Daniel, anciens professionnels du gage et de la banque.
France Garanties a été créé à Rennes par Alain Viret et Jérôme Daniel, anciens professionnels du gage et de la banque. — Photo : France Garanties

La garantie sur stocks est une activité encore confidentielle en France. Trois acteurs proposent cette solution de financement des entreprises et de sécurisation des créanciers, dont le rennais France Garanties. Un "petit poucet" par rapport à Auxiga, mastodonte français qui engendre, lui, 95 % des parts de marché. Fondé en 2019 à Rennes par Alain Viret et Jérôme Daniel, France Garanties veut aujourd’hui gagner du terrain. "Nous avons 2 % des parts de marché en France, soit autour de 150 millions d’euros de garanties", indique Alain Viret, ancien attaché juridique et directeur d’agence bancaire, puis directeur juridique et des risques de France d’Eurogage (principal acteur du gage).

1 500 milliards d'euros de stocks potentiels

Le marché actuel pèse 3 milliards d’euros de garanties, alors que les stocks des entreprises françaises sont estimés à plus de 1 500 milliards d’euros. Les deux associés ont donc largement de quoi augmenter leur portefeuille. Mais pour cela, il faut d’abord montrer patte blanche auprès des établissements bancaires et financiers par lesquels passe l’essentiel du marché. C’est le travail effectué depuis 2019, ce qui permet à France Garanties d'être aujourd'hui référencé auprès de l’ensemble des banques régionales et nationales.

L'entreprise rennaise propose aux PME la mise en place, la gestion et le contrôle de garanties sur leurs stocks : valeur mobilière dans l’alimentaire (aliments surgelés, céréales, vins, conserves, fromages…), l’industrie (informatique, métaux, matières premières…), le négoce (bois, matériels agricoles…), le textile (chaussures, vêtements, matières premières…) ou encore les véhicules (voitures, poids lourds, bateaux…). "Lors de l’achat d’un bâtiment, la banque peut prendre une hypothèque. La garantie, c’est le même principe mais pour la partie stock", résume Alain Viret.

Un levier de financement décomplexé

Pour mettre en place la solution, France Garanties commence par se rendre auprès de l’entreprise pour faire un état des lieux du stock (valeur, lieu de conservation…). Il donne ensuite une garantie à la la TPE, qui emploie 5 collaborateurs, a embauché des contrôleurs de stocks. "Ils nous permettent de nous concentrer davantage sur le commercial", souligne Alain Viret, qui souhaite aujourd’hui essaimer son modèle partout en France.

France Garanties va ainsi lancer des démarches à Paris, Bordeaux et Lyon dans l’idée d’y ouvrir des agences d’ici à 2024. Dans deux ans, il devrait compter 15 collaborateurs et garantir une trentaine d’entreprises par région. Si Alain Viret reste discret sur son chiffre d’affaires (il touche un pourcentage du montant garanti), il confie que la rentabilité, déjà atteinte, leur a permis de passer d’un capital social de 30 000 euros à 100 000 euros cette année, afin encore une fois de montrer leur solidité auprès de leurs partenaires. "Notre activité est en croissance car le gage n’est plus un tabou en France, estime le dirigeant. C’est devenu un levier de financement pour les entreprises, et même un moyen de se développer" en étant utilisé pour des financements (court ou moyen terme) ou pour des montages complexes (syndication, pool de créanciers…).

Poursuivez votre lecture

Plus de Newsletters

Déjà abonné à une newsletter gratuite ? Inscrivez-vous ici à une autre édition