Distribution

Le bordelais Sider ouvre son premier entrepôt dans le Nord

Par Jeanne Magnien, le 05 juin 2019

Sider, filale du groupe bordelais Qérys spécialisée dans la distribution de matériel pour les professionnels du second oeuvre du bâtiment, vient d'ouvrir sa première plateforme régionale des Hauts-de-France, près de Lille.

Marc Hippomene, DG de Qérys et directeur de Sider, lors de l'inauguration de l'entrepôt lillois.
Marc Hippomene, DG de Qérys et directeur de Sider, lors de l'inauguration de l'entrepôt lillois. — Photo : Jeanne Magnien - Le JDE

Depuis son siège de Canéjan, près de Bordeaux, Sider maille peu à peu l’ensemble du territoire français de plateformes logistiques, à proximité des centres urbains, pour offrir à ses clients les délais de livraison les plus courts possible. Très connue des professionnels du bâtiment, à qui elle s’adresse exclusivement, cette filiale du groupe familial Qérys, (anciennement Bricodeal: 215 M€ de CA 2018, 830 collaborateurs) distribue outils et matériaux pour la plomberie, l’électricité, la serrurerie, etc.

Une ouverture longtemps attendue

Elle vient d’ouvrir à Marquette-lez-Lille, au nord de Lille, son huitième entrepôt régional, une plateforme logistique de 3 000 m², qui disposera à terme d’un stock de 18 000 références. C’est la première ouverture du groupe dans les Hauts-de-France, une région où il cherche à s’implanter depuis longtemps, souligne Marc Hippomene, DG de Qérys et directeur de Sider. « Nous sommes vraiment ravis d’avoir pu ouvrir à Lille, après 10 ans de tentatives. Qérys est un groupe familial, avec une démarche patrimoniale : nous sommes toujours propriétaires de nos murs. C’est une gageure, puisque, contrairement à nos concurrents nous n’ouvrons pas des agences mais bien des entrepôts en zone urbaine, avec une emprise de 7000 à 8000 m²... c'est parfois compliqué de trouver l’emplacement idéal, ce qui explique que nous mettons du temps à créer des entrepôts dans des régions comme les Hauts-de-France, où nous sommes pourtant commercialement présents depuis plus de 20 ans. » Sider, qui compte 560 salariés et réalise 170 M€ de CA, investit « entre 5 et 7 M€ » pour ouvrir ses entrepôts régionaux.

Une promesse, le stock

Grâce à cet entrepôt, les clients régionaux de Sider vont pouvoir bénéficier des conditions avantageuses promises par le groupe, notamment au niveau des délais de livraison. « Notre promesse, c’est le stock. Chacune de nos 28000 références est en stock, ce qui nous impose des ratios très éloignés des normes financières : nous réalisons 170 M€ de CA, et nous avons 40 M€ de stock. Mais ce ratio déraisonnable nous permet de tenir notre promesse auprès de nos clients », s’amuse Marc Hippomene. Grâce à cette politique, Sider assure à ses clients des livraisons dans la journée, voire même deux fois par jour, pour les produits les plus courants. Les autres sont disponibles dans les 24 heures. Dans ses entrepôts urbains, l’entreprise a également mis en place un service de drive, qui permet aux professionnels de récupérer rapidement les produits commandés via le site ou l’application dédiée.

Six emplois ont été créés sur le site, qui devrait compter une dizaine de salariés à terme.

Marc Hippomene, DG de Qérys et directeur de Sider, lors de l'inauguration de l'entrepôt lillois.
Marc Hippomene, DG de Qérys et directeur de Sider, lors de l'inauguration de l'entrepôt lillois. — Photo : Jeanne Magnien - Le JDE

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.