Hauts-de-France

Industrie

La région Hauts-de-France, mauvais élève en matière d’export

Par Marie Boullenger, le 01 octobre 2019

Suite à une étude révélée par l’Insee et la Banque de France sur les PME exportatrices en Hauts-de-France, les données (2015) témoignent de la faible ouverture à l’export des entreprises pour une région frontalière.

L’industrie représente le premier secteur exportateur de la région (63%) devant le commerce (25%) et les transports (7%).
L’industrie représente le premier secteur exportateur de la région (63%) devant le commerce (25%) et les transports (7%). — Photo : Pixabay

Compte tenu de la géographie du territoire Hauts-de-France, tout laisserait à penser que les PME sont attractives au-delà des frontières. Pourtant les données (2015) affichées par l'institut prouvent que les petites et moyennes entreprises régionales s’avèrent frileuses à l’idée de franchir ce cap : sur les 166 000 PME que compte la région, seulement 6,5 % ont exporté à l’étranger (soit 10 800 PME). Si les PME en groupes exportent pour près de 4,4 Md €, il est plus difficile pour les PME indépendantes de faire du chiffre puisqu'elles exportent pour près de 1,9 Md €. L’export est davantage pratiqué par des entreprises plus matures (61 % ont plus de 20 ans d’activité). « On peut voir qu’il est plus facile d’exporter quand on est un groupe qui compte entre 10 et 50 salariés et qui dispose de ressources financières suffisantes » résume l’institut. En ce qui concerne le taux d’exportation, la région Hauts-de-France se place au cinquième rang national derrière l’Ile-de-France, l’Auvergne-Rhône Alpes, la PACA et la région Grand Est.

Pas de démarche durable pour les primo-exportateurs

C’est l’un des principaux enseignements à tirer de cette étude : seuls 4 primo-exportateurs sur 10 réitèrent leur développement à l’export. Si les entreprises sont généralement poussées à exporter, cela nécessite néanmoins davantage d’énergie, de temps, de besoins de trésorerie, de stocks ainsi que des délais clients plus importants. « Aujourd’hui il est compliqué pour une PME indépendante de se lancer seule à l’export et de s’inscrire dans une démarche régulière. Il faut vraiment être bien armé et ne pas négliger les aides et l’accompagnement » résument les experts de la Banque de France. Cette étude révèle également que la rentabilité et la croissance des PME exportatrices s’avèrent plus faibles que les PME non-exportatrices. Pour conclure, l’industrie représente le premier secteur exportateur de la région (63 %) devant le commerce (25 %) et les transports (7 %). La zone Lille-Roubaix-Tourcoing enregistre les plus grandes parts de PME exportatrices qui se tournent en premier lieu vers la Belgique et l’Allemagne pour exporter.

L’industrie représente le premier secteur exportateur de la région (63%) devant le commerce (25%) et les transports (7%).
L’industrie représente le premier secteur exportateur de la région (63%) devant le commerce (25%) et les transports (7%). — Photo : Pixabay

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail