Lille

Services

Kokpit veut faciliter l'accès aux couches lavables pour enfants

Par Jeanne Magnien, le 01 juillet 2021

La start-up lilloise Kokpit entend démocratiser l’utilisation des couches lavables par les parents d'enfants en bas âge, en proposant un service de location et un accompagnement.

Simon Delliaux et Niclas Ingmansson ont lancé Kokpit en septembre 2020.
Simon Delliaux et Niclas Ingmansson ont lancé Kokpit en septembre 2020. — Photo : Renaud Wailliez

Une tonne. C’est la quantité de déchets générés par l’utilisation de couches jetables par un enfant, entre sa naissance et l’apprentissage de la propreté. Des déchets difficiles à valoriser, qui peuvent être évités si les parents font le choix de recourir à des couches lavables, dont de nombreux modèles sont désormais disponibles sur le marché.

Mais les freins sont nombreux, pointe Simon Delliaux, cofondateur, avec Niclas Ingmansson, de la jeune entreprise lilloise Kokpit. "Les couches lavables demandent un investissement financier important au départ, sans l’assurance d’avoir choisi le bon modèle, la bonne taille ou que l’on saura bien les utiliser. La location, associée à un bon accompagnement, permet de lever l’ensemble de ces réticences."

L’entreprise, créée à Blanchemaille en septembre 2020, a testé une vingtaine de marques de couches lavables pour en sélectionner deux, considérées comme les plus performantes et les plus pratiques. Elle propose des kits aux parents, assortis d’ateliers et de conseils pour la prise en main des produits, leur entretien etc. Au fil de la croissance de l’enfant, les couches sont remplacées par des plus grandes. "L’abonnement ne représente que quelques dizaines d’euros par mois, résout le problème du stockage et permet d’avoir des couches moins chères qu’achetées neuves, mais dans un état garanti par nos soins, contrairement à un achat de seconde main. Et notre guide pour le choix du modèle fait aussi gagner du temps aux familles", assure Simon Delliaux.

Maternités et crèches

Outre une clientèle de particuliers, Kokpit vise aussi celle des crèches, dont plusieurs sont en train de tester les couches lavables dans l’optique de réduire leurs coûts et leurs déchets. "Pour le moment, nous avons lancé des expérimentations dans plusieurs crèches de la métropole lilloise. Nous les accompagnons sur les bons gestes et l’aménagement du coin change, et nous constatons une réduction moyenne de 150 kg des déchets par structure et par mois. La maternité Beaumont, à Roubaix, propose nos couches lavables dès la naissance", détaille le dirigeant. Un axe de développement important pour Kokpit, moins de 5 % des maternités françaises étant passées aux couches lavables, estiment ces fondateurs.

La jeune entreprise, qui atteindra son point de rentabilité avec 130 abonnements par mois, compte pour le moment environ 80 familles abonnées. Elle vise, en vitesse de croisière, 500 abonnements par an auprès des particuliers, et la souscription de trois nouvelles structures par mois. Cinq emplois devraient être créés dans les deux ans.

Simon Delliaux et Niclas Ingmansson ont lancé Kokpit en septembre 2020.
Simon Delliaux et Niclas Ingmansson ont lancé Kokpit en septembre 2020. — Photo : Renaud Wailliez

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Inscrivez-vous pour recevoir la version gratuite de nos newsletters dans votre boîte mail