Hauts-de-France

Santé

Eurasanté monte en puissance

Par Elodie Soury-Lavergne, le 23 janvier 2018

Dédié à la filière santé et nutrition, le parc Eurasanté dresse un bon bilan de l'année 2017 et évoque une année 2018 prometteuse. Côté immobilier, un record est attendu avec 15 000 m² de transactions déjà prévues. Et côté levées de fonds, la société Alzprotect ouvre le bal en ce début d'année, en levant 14 millions d'euros.

Le parc Eurasanté devrait continuer de monter en puissance en 2018.
Le parc Eurasanté devrait continuer de monter en puissance en 2018. — Photo : Pixabay

Le parc Eurasanté est en pleine forme. En 2017, 15 entreprises ont rejoint ce site dédié à la filière santé et 11 entreprises déjà présentes ont décidé de s'étendre. Au total, à la fin de l'année 2017, Eurasanté comptait ainsi 170 entreprises employant 3 100 salariés.

Vers une année 2018 record

26 transactions immobilières ont été enregistrées sur le parc Eurasanté en 2017, pour un total de 11 132 m² de surfaces occupées. Cela représente le double de l'année 2016 et la deuxième meilleure année en nombres de surfaces transactées, après 2007. Et l'année 2018 est partie pour faire mieux encore, avec 15 projets en cours d'instruction, "ce devrait être une année au-dessus de la moyenne, avec près de 15 000 m² de transactions", se réjouit Etienne Vervaecke, directeur général d'Eurasanté. Cette année verra notamment le lancement d'un nouveau programme immobilier de 7 000 m², dont 4 000 m² pris par l'Etablissement Français du Sang. "Ce dernier va y transférer certains de ces sites, présents aujourd'hui sur différents lieux", indique Etienne Vervaecke. 
 


Dans le Top 15 des incubateurs d’Europe pour les biotechnologies

Né en 1999, le bio-incubateur Eurasanté avait permis, à la fin de l'année 2017, la naissance de 75 entreprises, ce qui représente plus de 500 salariés. Et sur la seule année 2017, il a enregistré 10 créations d’entreprises, 12 entrées en incubation, et 7 implantations d’incubés sur le parc Eurasanté. Des résultats qui lui permettent de s’affirmer en Europe : en mai 2017, Labiotech a publié un classement qui plaçait le bio incubateur Eurasanté dans le top 15 des meilleurs incubateurs d’Europe dans le secteur des biotechnologies. Son attractivité a d’ailleurs été démontré courant 2017 avec l’arrivée du projet californien Caringly, portant sur une innovation autour de l’organisation hospitalière. Enfin, les entreprises incubées par Eurasanté ont levé près de 4 millions d’euros en 2017. Et l'année 2018 s'annonce encore une fois prometteuse avec une première levée de fonds de 14 millions d'euros réalisée par la société AlzProtect en ce début d'année. Celle-ci développe des candidats médicaments contre des maladies neurodégénératives comme Alzheimer.
 

De la recherche au monde économique

Le Bio Incubateur Eurasanté est aussi impliqué dans le transfert des technologies et savoir-faire de la recherche académique en santé vers le monde économique. En 2017, le concours i-Lab a ainsi distingué, parmi quatre lauréats régionaux, deux entreprises issues ou collaborant avec le CHRU de Lille, et incubées à Eurasanté : Japet Medical Devices et HNL (société Fipsico).

Le parc Eurasanté devrait continuer de monter en puissance en 2018.
Le parc Eurasanté devrait continuer de monter en puissance en 2018. — Photo : Pixabay

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.