BTP

Revêtements de sol : 300 millions d'euros d'amende pour Tarkett, Forbo et Gerflor

Par E.V., le 20 octobre 2017

L'Autorité de la concurrence a sanctionné les trois principaux fabricants français de revêtements de sol Tarkett, Forbo et Gerflor, ainsi que le syndicat professionnel SFEC, pour entente illicite sur les prix. Ils écopent d'une amende de 302 millions d'euros au total.

Les industriels Tarkett, Forbo et Gerflor ont écopé de 300 millions d'euros d'amende pour entente illicite. — Photo : CC 3.0

Dix ans presque jour pour jour après l'amende de 900 millions d'euros infligée par la Commission européenne au géant français Saint-Gobain pour entente illégale, trois industriels hexagonaux du BTP font aujourd'hui parler d'eux. Forbo, Gerflor et Tarkett, les principaux fabricants de revêtements de sols en PVC et de linoléums, se sont fait épingler par l'Autorité de la concurrence et écopent d'une amende de 302 millions d'euros au total.

Réunions secrètes

Ce sont les revêtements en PVC qui ont fait l'objet de l'entente, précise le gendarme de la concurrence dans sa décision rendue le 19 octobre au terme d'une enquête entamée en 2013. "De fin 2001 à 2011, Forbo, Gerflor et Tarkett se sont rencontrés secrètement (...) pour discuter notamment des prix minimums des produits et des hausses de prix de l'ensemble de leurs produits (...), ainsi que de nombreuses problématiques liées à leur stratégie commerciale", décrit-il.

Accord de non-concurrence

Des données confidentielles ont également été échangées entre les entreprises lors de réunions au sein du Syndicat français des enducteurs calandreurs (SFEC), et un accord de non-concurrence sur la communication environnementale signé par les trois sociétés. "En s'entendant sur les prix, leur évolution, les hausses ainsi que sur différents aspects de leurs stratégies commerciales, Forbo, Gerflor et Tarkett, qui représentaient entre 2001 et 2012 entre 65 % et 85 % du marché suivant les circuits de distribution ont affecté plusieurs paramètres essentiels du jeu de la concurrence", conclut l'Autorité.

Dans le détail, Tarkett (2,74 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2016) est le plus lourdement sanctionné avec une amende de 165 millions d'euros. Forbo (1 milliard d'euros de CA 2016) écope de 75 millions d'euros, et Gerflor, groupe basé à Villeurbanne (Rhône) réalisant 830 millions d'euros de CA en 2016, de 62 millions d'euros. Leur syndicat professionnel, le SFEC, est lui aussi sanctionné à hauteur de 300 000 euros. 

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.

Poursuivez votre lecture