Attractivité

Les villes de l'Ouest font rêver les cadres franciliens

Par Pierrick Lieben, le 03 septembre 2019

Les cadres basés en Ile-de-France sont toujours aussi nombreux à envisager de quitter Paris pour s'installer en régions. Et, selon le dernier sondage annuel de Cadremploi sur le sujet, la qualité de vie qu'ils cherchent tant pourrait bien se trouver du côté des métropoles de l'Ouest.

Vue sur la ville de Bordeaux.
Bordeaux a toujours la cote ! Selon un sondage Cadremploi, la ville arrive en tête des destinations préférées des cadres franciliens désireux de partir s'installer en régions. — Photo : Loïc Graniczny - Pixabay

Les cadres franciliens ont toujours des envies d’ailleurs… et regardent de plus en plus vers l’Ouest. Ce sont les principaux enseignements de la 7e édition du sondage annuel réalisé par le site Cadremploi sur la mobilité des cadres.

Vouloir et pouvoir partir de Paris

L’enquête confirme d’abord leur désir persistant de quitter l’Île-de-France pour aller s’installer en régions : 82 % des 1 302 répondants envisagent cette option, un chiffre toutefois en légère baisse sur un an (-2 points). Pour 47 % d’entre eux, leur décision est même « certaine », les autres ne parlant que d’« éventualité ».

Cadremploi précise toutefois que « seuls 29 % [de ceux] envisageant une mobilité régionale ont véritablement entrepris des démarches en ce sens ». Avec à la clé, pour 85 % de ces candidats au départ, des « difficultés à trouver des offres d’emploi leur correspondant ».

Si une nouvelle vie en province peut impliquer des sacrifices professionnels, qu’espèrent trouver en contrepartie les cadres d’Île-de-France ? Leur réponse est sans équivoque : moins de stress quotidien (à 72 %), une vie personnelle préservée (65 %) et une baisse de leurs « charges » (64 %). Des attentes que les villes du Grand Ouest semblent les plus à même de satisfaire, à en croire les destinations de prédilection citées par ces cadres pour aller vivre et travailler en région.

Bordeaux et Nantes, villes favorites des cadres franciliens

Et pour cause : cette année, la balance penche nettement à l’Ouest. D’abord parce que Bordeaux et Nantes survolent ce classement Cadremploi, plébiscités respectivement par 54 % et 48 % des cadres en 2019. La préfecture de Loire-Atlantique progresse même de 7 points en un an, ce qui lui permet de largement distancer Lyon, troisième de ce palmarès (34 %, -7 points).

L’attractivité du Grand Ouest se traduit également par un surplus d’intérêt pour Rennes (5e ex aequo avec Toulouse, à 27 %). La capitale bretonne progresse dans les mêmes proportions que Nantes (+7 points).

L'attractivité des villes de l'Ouest pour les cadres franciliens s'est renforcée en 2019, avec une nette progression sur un an pour Nantes et Rennes, selon Cadremploi.
L'attractivité des villes de l'Ouest pour les cadres franciliens s'est renforcée en 2019, avec une nette progression sur un an pour Nantes et Rennes, selon Cadremploi. - Photo : Le Journal des Entreprises

Les villes du sud de la France figurent, elles aussi, en bonne place. Mais seule la métropole d’Aix-Marseille séduit plus que l’an dernier (+3 points), à l’inverse de Toulouse, Montpellier et Nice, toutes trois en recul.

Enfin, l’est du pays n’a pas la cote : Nancy et Metz attirent chacun 3 % des répondants… mais Saint-Étienne fait encore moins bien, avec seulement 1 % d'intentions d'installation.

Vue sur la ville de Bordeaux.
Bordeaux a toujours la cote ! Selon un sondage Cadremploi, la ville arrive en tête des destinations préférées des cadres franciliens désireux de partir s'installer en régions. — Photo : Loïc Graniczny - Pixabay

Poursuivez votre lecture

-30% sur l’offre premium

Abonnez-vous Recevez le magazine imprimé
tous les mois

Voir les offres d'abonnement

Newsletter

Recevez chaque vendredi le Débrief, l'essentiel de l'actualité économique de votre région.